Stronghold French Heaven Index du Forum

Stronghold French Heaven
Oyez Oyez braves gens, bienvenue dans le Paradis de Stronghold

  ForumFAQRechercherMembresGroupesS’enregistrerProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion 

Mission 13 - Comme au bon vieux temps

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stronghold French Heaven Index du Forum -> Stronghold Crusader Extreme -> Maps -> Maps de Nils -> Voyage dans les Ténèbres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nils
Boule verte poilue

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2010
Messages: 3 948
Scorpion
Localisation: Suisse
Emploi: Génie machiavélique
Devise: Je rêvais d'avoir un fils unique, et j'ai deux imbéciles.
Jeux: Stronghold Crusader 1
Seigneur de Crusader: Croisé
Point(s): 6 415

MessagePosté le: 2014-05-10, 12:50    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant



Attention, dans cette partie, il est impossible de construire la guilde d'ingénieurs ou le camp de mercenaire. En contrepartie, vous démarrez avec vingt quatre ingénieurs mais qui seront irremplaçables !


Lien : http://www.sendspace.com/file/ebkam2

____________________

Blutch
:


Barbarius & Cowcow
:


Cowcow (par amour)
:

_________________
Stronghold Crusader Extreme







Stronghold Crusader



Cliquez sur une userbarre pour accéder à sa campagne.





Acte 1. La ville de lumière.

Il était une fois, deux conquistadors italianos: Robino et Nilcio. Les deux avaient un projet bien en tête : construire le Vatican. Ils y passèrent des années et la ville de lumière fut.



Mais malheureusemento, Nilcio voulut avoir le pouvoir pour lui tout seul et bannit Robino du Vatican. Ce dernier jura alors de se venger.

Robino construisit un campement pour attaquer le Vatican.


Nilcio tenta tant bien que mal de défendre sa cité en engageant un grand nombre de curés qui tentèrent de rallier Robino à sa cause. Malheuresment, Robino n'en n'eut cure et décida de brûler la ville de lumière et de gaieté.



Nilcio dut faire son baluchon et partir imposer sa foi ailleurs...

Acte 2.

Robino et Nilcio reprirent la sainte route du saint Vatican. Mais dans leur sainte route, ils rencontrèrent un saint curé qui leur devait une sainte chandelle. Robino ne voulut rien entendre et tua saintement le curé. Scandalisé par cet acte impie, Nicio décida, dans sa grande sainté, de saintétiser Robino en l'attaquant avec sa sainte armée de chevaliers. Robino, lui, n'avait que des bûcherons pas saints du tout et pensa pouvoir repousser le terrible Nilcio.






Robino voulut se repentir de tous ses pêchés, et Nils, dans sa grande sainteté, ne lui pardonna pas.


Dernière édition par Nils le 2015-04-20, 17:01; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2014-05-10, 12:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nils
Boule verte poilue

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2010
Messages: 3 948
Scorpion
Localisation: Suisse
Emploi: Génie machiavélique
Devise: Je rêvais d'avoir un fils unique, et j'ai deux imbéciles.
Jeux: Stronghold Crusader 1
Seigneur de Crusader: Croisé
Point(s): 6 415

MessagePosté le: 2014-05-11, 14:37    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Une mission qui s'annonce... difficile pour moi...


_________________
Stronghold Crusader Extreme







Stronghold Crusader



Cliquez sur une userbarre pour accéder à sa campagne.





Acte 1. La ville de lumière.

Il était une fois, deux conquistadors italianos: Robino et Nilcio. Les deux avaient un projet bien en tête : construire le Vatican. Ils y passèrent des années et la ville de lumière fut.



Mais malheureusemento, Nilcio voulut avoir le pouvoir pour lui tout seul et bannit Robino du Vatican. Ce dernier jura alors de se venger.

Robino construisit un campement pour attaquer le Vatican.


Nilcio tenta tant bien que mal de défendre sa cité en engageant un grand nombre de curés qui tentèrent de rallier Robino à sa cause. Malheuresment, Robino n'en n'eut cure et décida de brûler la ville de lumière et de gaieté.



Nilcio dut faire son baluchon et partir imposer sa foi ailleurs...

Acte 2.

Robino et Nilcio reprirent la sainte route du saint Vatican. Mais dans leur sainte route, ils rencontrèrent un saint curé qui leur devait une sainte chandelle. Robino ne voulut rien entendre et tua saintement le curé. Scandalisé par cet acte impie, Nicio décida, dans sa grande sainté, de saintétiser Robino en l'attaquant avec sa sainte armée de chevaliers. Robino, lui, n'avait que des bûcherons pas saints du tout et pensa pouvoir repousser le terrible Nilcio.






Robino voulut se repentir de tous ses pêchés, et Nils, dans sa grande sainteté, ne lui pardonna pas.
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2014-05-14, 12:58    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant



Escarmouche terminée.

J'ai hésité, sur le choix de l'autocollant, entre "Vicieuse" et "Machiavélique", mais j'ai finalement décidé d'opter pour le second, dans la mesure où l'attaque est particulièrement difficile dans ce niveau, et où la défense est tout, sauf évidente. Sans troupes arabes ni ingénieurs, la partie est difficile à tout niveau, et ce d'autant plus que le joueur n'a comme ressource que quelques arbres qui disparaîtront bien vite. On joue en somme en "no resources", sans pouvoir faire de frondeurs ou de lanceurs de feu, et sans pouvoir avoir plus de 20 mantelets (il faut un minimum de 2 balistes dans cette mission), face à des cohortes innombrables. Deux avants-postes à chevaliers (deux !), des avants-postes fournissant massivement en archers montés, spadassins européens, et spadassins arabes, sans compter les redoutables assauts de trois IAs qui rouleront sur l'or (le plus pauvre des trois, un Cœur de Lion, n'aura "que" 80 000 pièces d'or). Fort heureusement, les assauts des IAs ne sont pas synchronisés... Autrement, on se retrouverait d'un coup face à quinze catapultes.

C'est donc une escarmouche difficile, indubitablement. Le Sultan et le Calife ne peuvent absolument rien faire, et j'arriverais tout juste à simplifier la partie en sacrifiant six ingénieurs pour démolir deux avants-postes. Le premier sera un avant-poste du Richard noir, situé un peu en amont. Je protégerai le trébuchet des archers montés de l'Émir en employant le piège du bûcheron, et j'utiliserai un second trébuchet en le collant à la paroi au nord pour attaquer un avant-poste à chevaliers. Cet avant-poste sera presque hors de portée. Presque, car, pour l'atteindre, je devrais tirer dans la zone... Ce qui fait que je dépenserai au moins 30 à 40 blocs de pierre supplémentaire pour armer mon trébuchet, jusqu'à ce que, enfin, il ne réussisse à démolir cet avant-poste.

La destruction progressive de ces deux avants-postes sera néanmoins bien insuffisante pour empêcher mes deux pitoyables alliés de mourir prématurément.


Une cohorte infernale s'abattra sur le pauvre Sultan


Une fois le Sultan mort, les emmerdes commenceront, le Richard violet (l'ennemi le plus dangereux de cette partie) ne tardant pas à m'attaquer. Il sera ensuite rejoint par ces deux compères, une fois ce rat de Calife mort. Aucun des deux ne me fournira de l'or, contrairement à l'Empereur, dans l'escarmouche précédente... Seul face à ces trois loustics, je renflouerai progressivement mes tours rondes. Entendons-nous bien : avec les douves comblées, la défense ne présente pas de réelle difficulté, car la plupart des ennemis sont bien incapables de combler les douves.

En réalité, d'un strict point de vue défensif, la difficulté peut se résumer en trois points :

  • L'impossibilité de faire des mantelets fait que les archers montés de l'Émir peuvent progressivement les affaiblir. À moins de penser à les refaire en éloignant les mantelets, en retirant les ingénieurs, et en en faisant d'autres, la partie se présente donc comme un très long compte-à-rebours ;
  • Les armes de siège seront une plaie constante, et le Richard violet sera ici un sacré étron, car, contrairement à ses deux compères, j'aurais droit à la totale avec lui : envoi de catapultes entre deux assauts, et utilisation massive d'armes de siège lors de ces sièges : 1 bélier, 3 catapultes, et 2 trébuchets, là où, comparativement, les deux autres ennemis ne se contenteront que de trois catapultes chacun ;
  • Les hallebardiers des Richads. Voilà le piège bien traître, car, si ces derniers parviennent à combler les douves, on peut considérer que la partie est finie. Sans lanceurs de feu ou frondeurs en soutien, les ennemis se ruent dans la brèche. Il me fallut donc être vigilant pour repousser les ennemis.


L'or, sans surprise, viendra de la revente massive d'arbalètes, et, assez rapidement, une question centrale viendra se poser à moi : comment attaquer ? Sans mantelets et sans troupes arabes, et, surtout, sans possibilité de faire des porteurs d'échelle, j'hésiterai un peu, avant de faire d'innombrables moines guerriers, qui feront office de porteurs d'échelle.

Pendant que la partie avancera, je constaterai alors que l'Émir rencontre le même problème que le Calife dans l'escarmouche #10, Honorable résistance : une terrifiante accumulation de troupes.


Une terrifiante armée s'agglutinera sur les collines


Pour faire venir ces ennemis, j'ouvrirai ma défense à l'aide d'un corps de garde, mais ils afflueront surtout en masse quand je ferais un poste de bûcheron près du Cœur de Lion violet, dans l'objectif de faire une diversion pour son mangonneau. Les archers montés de l'Émir se rueront alors sur lui... Et fondront ensuite sur ma ville. Mes 200 arbalétriers défieront ainsi des cohortes innombrables d'archers montés. Je perdrais la moitié de mes maigres mantelets, et environ 40 arbalétriers pour les repousser.


Ma ville


Nonobstant ce problème, je prendrais le temps de réunir 1 200 moines guerriers pour les virer, et recruter ainsi un nombre terrifiant de massiers :



Disproportionnés ? Pas forcément. Rappelez-vous donc qui sont nos ennemis : un Émir et deux Richards Cœur de Lion... Soit des individus utilisant le feu pour se défendre, soit par le biais de lanceurs de feu, soit par le biais d'ingénieurs à huile bouillante. Et chacun sait que le feu, dans Stronghold Crusader, est une arme tout simplement terrifiante, capable de tuer au moins 200 soldats en quelques secondes. De plus, il me fallait traverser des hordes incessantes de spadassins européens, de chevaliers, et d'archers montés.

Je commencerais par attaquer le Cœur de Lion violet. Je perdrais un peu moins de 300 massiers, et j'attaquerai ensuite le second, où, rebelote, je perdrais également 300 massiers. Il me faudra ensuite terminer par l'Émir, ce qui mettra un point final à cette partie endiablée.




_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Blutch
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 8 848
Localisation: France
Devise: ...
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Bien
Point(s): 11 300

MessagePosté le: 2014-05-15, 12:22    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Eh bien, une sacré partie ! Smile
Nils devient violent à retirer le camp de mercenaire et la guilde d'ingénieur

Mais bon, avec 1000 massiers sous le coude, l'assaut a du être assez épique.
_________________








Membre de la SFH Dignitias Claritudo et Administrateur
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2014-05-15, 12:35    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Une mémorable charcuterie Mr. Green

Le pire, ça a été l'assaut du second Cœur de Lion, le point d'entrée était à côté de son avant-poste, ça tuait dans tous les sens.

L'Émir, ça a un peu été le dessert

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nils
Boule verte poilue

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2010
Messages: 3 948
Scorpion
Localisation: Suisse
Emploi: Génie machiavélique
Devise: Je rêvais d'avoir un fils unique, et j'ai deux imbéciles.
Jeux: Stronghold Crusader 1
Seigneur de Crusader: Croisé
Point(s): 6 415

MessagePosté le: 2014-05-16, 21:50    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Mais put*** je vais devenir dingue avec ces accumulations qui n'apparaissent pourtant pas dans mes tests !!!!!

Quoi qu'il en soit, bien joué pour cette mission difficile !

@Blutch : Fais gaffe, bientôt je retirerai la caserne aussi !
_________________
Stronghold Crusader Extreme







Stronghold Crusader



Cliquez sur une userbarre pour accéder à sa campagne.





Acte 1. La ville de lumière.

Il était une fois, deux conquistadors italianos: Robino et Nilcio. Les deux avaient un projet bien en tête : construire le Vatican. Ils y passèrent des années et la ville de lumière fut.



Mais malheureusemento, Nilcio voulut avoir le pouvoir pour lui tout seul et bannit Robino du Vatican. Ce dernier jura alors de se venger.

Robino construisit un campement pour attaquer le Vatican.


Nilcio tenta tant bien que mal de défendre sa cité en engageant un grand nombre de curés qui tentèrent de rallier Robino à sa cause. Malheuresment, Robino n'en n'eut cure et décida de brûler la ville de lumière et de gaieté.



Nilcio dut faire son baluchon et partir imposer sa foi ailleurs...

Acte 2.

Robino et Nilcio reprirent la sainte route du saint Vatican. Mais dans leur sainte route, ils rencontrèrent un saint curé qui leur devait une sainte chandelle. Robino ne voulut rien entendre et tua saintement le curé. Scandalisé par cet acte impie, Nicio décida, dans sa grande sainté, de saintétiser Robino en l'attaquant avec sa sainte armée de chevaliers. Robino, lui, n'avait que des bûcherons pas saints du tout et pensa pouvoir repousser le terrible Nilcio.






Robino voulut se repentir de tous ses pêchés, et Nils, dans sa grande sainteté, ne lui pardonna pas.
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2014-05-16, 22:00    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

C'est une accumulation contre laquelle on ne peut pas faire grand-chose, car ça vient du comportement de l'IA. Il envoie ses troupes s'il peut détruire quelque chose.

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nils
Boule verte poilue

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2010
Messages: 3 948
Scorpion
Localisation: Suisse
Emploi: Génie machiavélique
Devise: Je rêvais d'avoir un fils unique, et j'ai deux imbéciles.
Jeux: Stronghold Crusader 1
Seigneur de Crusader: Croisé
Point(s): 6 415

MessagePosté le: 2014-05-16, 22:01    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Ahhhhh je vois. Ca doit être (encore) les douves qui provoquent ça. Mais bon, je vais pas non plus interdire les douves dans toutes les maps. x)
_________________
Stronghold Crusader Extreme







Stronghold Crusader



Cliquez sur une userbarre pour accéder à sa campagne.





Acte 1. La ville de lumière.

Il était une fois, deux conquistadors italianos: Robino et Nilcio. Les deux avaient un projet bien en tête : construire le Vatican. Ils y passèrent des années et la ville de lumière fut.



Mais malheureusemento, Nilcio voulut avoir le pouvoir pour lui tout seul et bannit Robino du Vatican. Ce dernier jura alors de se venger.

Robino construisit un campement pour attaquer le Vatican.


Nilcio tenta tant bien que mal de défendre sa cité en engageant un grand nombre de curés qui tentèrent de rallier Robino à sa cause. Malheuresment, Robino n'en n'eut cure et décida de brûler la ville de lumière et de gaieté.



Nilcio dut faire son baluchon et partir imposer sa foi ailleurs...

Acte 2.

Robino et Nilcio reprirent la sainte route du saint Vatican. Mais dans leur sainte route, ils rencontrèrent un saint curé qui leur devait une sainte chandelle. Robino ne voulut rien entendre et tua saintement le curé. Scandalisé par cet acte impie, Nicio décida, dans sa grande sainté, de saintétiser Robino en l'attaquant avec sa sainte armée de chevaliers. Robino, lui, n'avait que des bûcherons pas saints du tout et pensa pouvoir repousser le terrible Nilcio.






Robino voulut se repentir de tous ses pêchés, et Nils, dans sa grande sainteté, ne lui pardonna pas.
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2014-05-16, 22:26    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Il faut quand même que les escarmouches proposées restent faisables

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Blutch
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 8 848
Localisation: France
Devise: ...
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Bien
Point(s): 11 300

MessagePosté le: 2014-06-03, 00:56    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant



La Courte fin d'une très longue escarmouche !

Une escarmouche qui n'est pas en soi compliquée, mais qui demande énormément de temps - Ici, je déciderai de sauver le Calife, qui m'accompagnera jusqu'à la victoire Finale :

C'est donc après de nombreuses années en vitesse rapide que Tonton Blutch puis se permettre de recruter une belle armée pour maintenir sa domination en terre sainte, soit pas moins de 700 Spadassins européens; 300 Hallebardiers et 400 archers. La défense comportera quant à elle quelques 400 arbalétriers. Puisque vendre du rêve sans le faire partager est malhonnête, je vous laisse admirer la Horde Blutchienne à travers cette jolie petite galerie d'images. Note : ne tenez pas compte de la douve sur les screens, la moitié de celle ci a été terminée à la toute fin de la partie, ce qui explique le contingent élevé d'arbalétriers qui dû défendre la forteresse du Calife.

L'amée Sainte







La chute du dernier des traîtres




_________________








Membre de la SFH Dignitias Claritudo et Administrateur
Revenir en haut
Nils
Boule verte poilue

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2010
Messages: 3 948
Scorpion
Localisation: Suisse
Emploi: Génie machiavélique
Devise: Je rêvais d'avoir un fils unique, et j'ai deux imbéciles.
Jeux: Stronghold Crusader 1
Seigneur de Crusader: Croisé
Point(s): 6 415

MessagePosté le: 2014-06-03, 15:06    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Excellent ! Ca me donne envie de refaire une pétée de mecs en armure dans mes assauts ! Mr. Green
_________________
Stronghold Crusader Extreme







Stronghold Crusader



Cliquez sur une userbarre pour accéder à sa campagne.





Acte 1. La ville de lumière.

Il était une fois, deux conquistadors italianos: Robino et Nilcio. Les deux avaient un projet bien en tête : construire le Vatican. Ils y passèrent des années et la ville de lumière fut.



Mais malheureusemento, Nilcio voulut avoir le pouvoir pour lui tout seul et bannit Robino du Vatican. Ce dernier jura alors de se venger.

Robino construisit un campement pour attaquer le Vatican.


Nilcio tenta tant bien que mal de défendre sa cité en engageant un grand nombre de curés qui tentèrent de rallier Robino à sa cause. Malheuresment, Robino n'en n'eut cure et décida de brûler la ville de lumière et de gaieté.



Nilcio dut faire son baluchon et partir imposer sa foi ailleurs...

Acte 2.

Robino et Nilcio reprirent la sainte route du saint Vatican. Mais dans leur sainte route, ils rencontrèrent un saint curé qui leur devait une sainte chandelle. Robino ne voulut rien entendre et tua saintement le curé. Scandalisé par cet acte impie, Nicio décida, dans sa grande sainté, de saintétiser Robino en l'attaquant avec sa sainte armée de chevaliers. Robino, lui, n'avait que des bûcherons pas saints du tout et pensa pouvoir repousser le terrible Nilcio.






Robino voulut se repentir de tous ses pêchés, et Nils, dans sa grande sainteté, ne lui pardonna pas.
Revenir en haut
Sensei
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 360
Localisation: France
Point(s): 360

MessagePosté le: 2014-12-21, 20:39    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant


Boufre !
N'en voila une qui demande réflexion ...
Comme Barbarius , j'ai commencé par monter 2 trébuchets au bord de la mer pour zapper 2 avant-postes . Et j'ai envoyé vite fait les archers+lanciers de départ et la première production d'archers creuser une douve en limite au Nord du Calife , pièce maîtresse de la partie .
/13dev-4921f6
Développent en " no resources " basé sur les arbalètes et la bière , pour la défense rapprochée 3 tours carrées à mangonneaux bourrées d'arbalétriers et de piquiers servant de boucliers , pour la défense lointaine , deux techniques :
a ) la tour-limite

Les arbalétriers sont hors de portée de l'ennemi , mais pas l'inverse .Seule une baliste incendiaire a bien failli me buter un gus avant de mourir ...
b ) le " maze "
Hérité de Stronghold ou je l'utilise en attaque des châteaux , le labyrinthe abrite des flèches ennemies une forte équipe d'arbalétriers tirant en attaque de zone sur le point de rassemblement des archers montés .


La zone douvée est agrandie petit à petit , permettant l'expansion des oliviers et un deuxième bûcheron , puis un troisième alimentent les archeries .
Un deuxième maze arrose le point de rassemblement des armées d'attaque de l'émir , mortel pour ses ingénieurs , pendant qu'on envahit le Richard violet :





On hérite de > 30 000 $ , et d'une bonne oasis pour 2 laiteries ( pour les vaches mortes ! ) 2-3 blés et une ferme à houblon , non point tant pour le fric que pour ne plus avoir à s'en soucier , suffit de faire le plein de fer de temps en temps et le reste roule tout seul .
On en profite pour avancer la défense et contrôler le centre :


Et on démolis tranquille les deux survivants avec 4 échelons de 100 arbalétriers et 50 piquiers chacun avançant par roulement ...
Revenir en haut
cowcow
Marquis

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 1 123
Sagittaire
Localisation: nantes
Emploi: étudiant
Devise: Si ceux qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d'eux, ils en diraient bien d'avantage !
Seigneur de Crusader: Croisé
ID GameRanger: 382 007
Point(s): 460

MessagePosté le: 2015-02-23, 22:30    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Voilà une carte... Que j'ai adoré détester.

C'est après deux heures et dix minutes de souffrances que j'écrasa enfin le crâne du dernier adversaire, L'Emir, en 1221 avec pour seule récompense le Calife me crachant que je n'étais pas si inutile que cela, lui qui n'avait pu que mendier ma protection tout le long de la partie, tandis que je colonisais ses ruines pour sauver sa peau de chacal et concentrer le flux ininterrompu d'ennemis se dirigeant sans pitié vers nos maigres forces.

Mais commençons par le début, si vous le voulez bien, car nous commençâmes à trois et ne finirent qu'à deux. Pourtant, ce fut bel et bien le Sultan qui fut la pièce maîtresse de cette partie, ce gentil bougre ne ferait pas de mal à une mouche, mais voilà... Il ne refuse jamais rien à ses alliés. Je le pilla donc sans scrupules d'une énorme quantité de ressources sans qu'il n'ose protester, tout du long de sa maigre présence dans cette partie.
Le sachant perdu, je n'essaya même pas de le défendre et créa une douve passant derrière ses murs, rejoignant les remparts du Calife qui dilapidait sa fortune à une vitesse inconcevable ( - 15 000 pièces d'or en quelques minutes ) pour peu de résultat. Tandis que de mon côté, j'avais déplacé ma réserve derrière ses tours de guets, bien plus à l'abris des catapultes et archers qu'à son emplacement original. Bien vite quelques ateliers d'archeries me fournirent archers européens ( bien moins cher dans un premier temps pour repousser les AM et creuser les douves ) et quelques arbalétriers que je placerais dans deux tours, une en pleins cœur du castel du Calife, l'autre accolée à sa petite enceinte externe, munie d'un dédale de murs bas et d'escaliers, créant la brêche dans nos défenses sur laquelle nos ennemis se jetèrent tout le long de cette rude mission. L'enceinte interne du calife fut douvée, assurant à celui-ci une immunité presque totale tant que mon passage était praticable. Cependant les assauts ennemis étaient nombreux et violent, alignant parfois jusqu'à 6 engins de siège par seigneur ennemi, réduisant le cruel calife en maigrelet va-nu-pied.

Le temps coule et peu à peu notre situation... Ma situation s'améliore, me permettant d'augmenter encore un peu plus le nombre d'archeries et de faire une cathédrale, recrutant 200 moines noirs et les extorquant ensuite d’exorbitants impôts, je créa une force d'attaque suffisante pour annihiler le Cœur de Lion du Sud, qui m’agaçait avec ses chevaliers qui cherchaient, une fois de plus, à donner des fleurs à mes paysannes, les vils coquins ! Une fois ces goujats forcés au silence et à sucer les pissenlits ( les même qu'ils voulaient offrir, ils ne se foulaient pas ! ) par la racine, je pillai sans vergogne de nouveau deux cent sombres pèlerins et créai une force d'envergure afin d'écraser les deux derniers opposants en plus de renflouer le Calife pour lui rendre un semblant de dignité.

Une fois l'Emir passé au fil de mon épée, je soupira d'aise. Le calvaire était terminé... Pour l'instant.



La défense presque finale.


Les assauts ne furent pas tendre...
( NB : j'ai utilisé quelques volées de flêches contre des catapultes bloquées à des endroits incongrus, m'empêchant de construire tout en ne faisant rien... )



Ce fut une mission sanglante ...

Ou l'entraide triompha !

Avis personnel :


Niveau réel :

_________________



" CowCow le Veau Ban " ViKinG



Dernière édition par cowcow le 2015-02-24, 02:59; édité 1 fois
Revenir en haut
Sir Loyssenech
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2009
Messages: 525
Seigneur de Crusader: Croisé
Point(s): 525

MessagePosté le: 2015-02-24, 00:49    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

Tiens je ne connaissais pas la mention "Nils de merde", charmant. Cowcow, félicitations et intéressant à lire ton récit rp de ta partie. En revanche, ce que je ne comprends toujours pas c'est pourquoi tu t'évertues à conjuguer tes verbes à la 3 ème personne du singulier ? Le temps est juste (passé simple) mais la terminaison est -ai. (Exemple : "Je créai une boulangerie, Je pillai toutes ses ressources...")
_________________


Revenir en haut
cowcow
Marquis

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2009
Messages: 1 123
Sagittaire
Localisation: nantes
Emploi: étudiant
Devise: Si ceux qui disent du mal de moi savaient ce que je pense d'eux, ils en diraient bien d'avantage !
Seigneur de Crusader: Croisé
ID GameRanger: 382 007
Point(s): 460

MessagePosté le: 2015-02-24, 02:53    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps Répondre en citant

parce que je suis une tanche et tu fais bien de me le faire remarquer
_________________



" CowCow le Veau Ban " ViKinG

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:50    Sujet du message: Mission 13 - Comme au bon vieux temps

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stronghold French Heaven Index du Forum -> Stronghold Crusader Extreme -> Maps -> Maps de Nils -> Voyage dans les Ténèbres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com