Stronghold French Heaven Index du Forum

Stronghold French Heaven
Oyez Oyez braves gens, bienvenue dans le Paradis de Stronghold

  ForumFAQRechercherMembresGroupesS’enregistrerProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion 

Alan Wake

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stronghold French Heaven Index du Forum -> Loisirs -> Jeux vidéos -> Consoles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2011-12-22, 18:55    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant



Sorti en Mai 2010, Alan Wake est de ces jeux qui avaient été longtemps attendus. Devant initialement sortir, tant sur PC que sur XBOX 360, le bijou de Remedy avait finalement été retiré du PC, pour se concentrer exclusivement sur XBOX 360, devenant ainsi, pour encore quelques mois, l'une des plus belles exclusivités de la XBOX. Un indice pouvait dire qu'Alan Wake serait de ces jeux dont la date est à marquer au fer blanc : son développeur. Si le studio finlandais Remedy ne s'est jamais remarqué par une forte quantité de jeux vidéos (sorti dans les années 1990's, il a développé en tout quatre jeux), il a su sortir des jeux qui ont profondément changé l'univers du jeu vidéo, comme Max Payne. On comprend donc pourquoi Alan Wake avait pu susciter l'attente.

Scénario

    Présentation de l'histoire


L'arrivée d'Alan Wake à Bright Falls

Pour parler d'Alan Wake, il paraît nécessaire, pour commencer, de planter le décor, l'environnement dans lequel le jeu se déroule. Imaginez donc une petite ville perdue dans les États-Unis, dans cette Amérique profonde, le genre de ville qu'on ne voit plus que sur des cartes postales, celle accessible uniquement par ferry, ou par des petites routes perdues et étroites serpentant entre les montagnes, celle où tout le monde connaît tout le monde, où le shérif local a les clefs de la librairie de la ville, de l'église, où, chaque année, des fêtes locales sont organisées... Ça vous rappelle quelque chose ? Mais si, rappelez-vous ! Des petites villes perdues dans les profondeurs du Maine, entourées de forêts profondes, avec des montagnes, ses petits secrets, son côté communautaire, où tout le monde sait que la serveuse du café local offre gratuitement des cafés à son amoureux... Oui, ce n'est pas un hasard si le jeu commence par une citation de Stephen King, car, ce qui fait le point fort du jeu, c'est avant tout son ambiance, très inspirée des oeuvres de King. Le joueur ne se trouve pas à Haven ou à Castle Rock, ou sur une île piégée par une tempête de neige, mais dans une ville qui n'a rien à leur envier : la charmante localité de Bright Falls.


Bright Falls, un petit village mystérieux, réputé pour ses paysages magnifiques


Comme tout roman de King qui se respecte, notre héros n'est pas un policier, un ancien militaire des Forces Spéciales, un mercenaire repenti, ou je ne sais quel archétype de héros propre aux jeux vidéos, mais un écrivain à succès, un New-Yorkais marié à une photographe qui dessine les couvertures de ses livres, et qui souffre, depuis deux ans, du syndrome de la page blanche. Alan Wake, puisque notre héros s'appelle ainsi, est devenu un homme très populaire à travers les aventures de son célèbre personnage, John Casey, détective privé torturé. Dans son dernier tome, Wake a toutefois fait mourir Casey, expliquant qu'il était en quête d'un renouveau créatif, renouveau qui n'est malheureusement jamais arrivé. Défrayant les chroniques à travers de multiples voies de fait, notamment contre des paparazzi, Wake a fini par en avoir assez de la vie de New York, et, sur les conseils de sa femme, décidé de se rendre dans la région de Bright Falls y prendre quelques vacances, profiter de l'air frais de la ville... Il espère notamment que cela fera disparaître ses rêves mystérieux, où il est poursuivi par des hommes faits d'ombre, et est constamment rejoint par un mystérieux Clay Steward, et sauvé par une voix lumineuse qui l'enjoint de se rendre à un phare.

Sur place, Wake apprend que la ville est sur le point de célébrer l'annuelle fête du cerf, une fête locale, qui ne fait que confirmer qu'il se trouve bien chez des péquenauds. Dans le café du coin, la serveuse, Rose, est une fan invétérée de ce dernier, et Alan comprend vite que son arrivée discrète est un fantasme. Tout le village est au courant de sa venue, et Pat Maine, l'animateur radio local, lui a même proposé une interview. Quant à Rose, elle a dressé un superbe panneau publicitaire. Il n'en fallait pas plus pour agacer Wake, qui obtient, de la part d'une mystérieuse femme dans un couloir plongé dans la pénombre, les clefs de son chalet, à Cauldron Lake. Cauldron Lake est une île charmante, plantée au milieu du lac, avec un chalet. Un cadre rêvé et magique pour se reposer.

La disparition d'Alice Wake, le début du cauchemar

Néanmoins, les vacances de Wake tournent court, quand il apprend que le plan de sa femme, en l'amenant ici, était de l'inciter à retrouver son inspiration créatrice en profitant des paysages magnifiques, et éventuellement en organisant une rencontre avec un mystérieux individu, le Docteur Hartman. Cet homme dirige une institution spéciale à Bright Falls, le Cauldron Lake Lodge, qui traite du cas des artistes en manque d'inspiration, et permet, à travers différentes thérapies, d'essayer de redonner à ces derniers leur inspiration. Alice s'est précisément entretenue avec Hartman, qui est très intéressé par Wake. Énervé d'avoir été abusé par sa femme, Wake s'éloigne un peu du chalet... Et sa femme se fait alors mystérieusement attaquer. Alors qu'il essaie de la sauver, il la voit disparaître dans les profondeurs du lac, et saute dedans, afin de la retrouver.


Cauldron Lake, le paradisiaque chalet où Wake devait passer des vacances...


Juste après cet évènement, Wake se réveille dans une voiture accidentée contre un arbre, en pleine nuit. Que s'est-il passé entre le moment où Alice a disparu, et celui où il s'est réveillé ? Impossible de le dire... Le mystère s'épaissit encore plus quand il trouve, en pleine nature, de mystérieuses pages prophétiques émanant d'un manuscrit écrit par sa main, alors qu'il ne se souvient pas avoir écrit. Ses pages annoncent des évènements qui ne cessent de lui arriver, et la région de Bright Falls est hantée par une partie des habitants de la ville, possédés par l'Ombre. Enveloppés d'ombre, ils cherchent à tuer Wake, et, après une bataille contre ces derniers, Alan parviendra à retrouver le shérif Breaker, conciliante, qui lui expliquera qu'une semaine entière s'est déroulée depuis sa disparition, et l'achèvera en lui expliquant que Cauldron Lake est une île qui a été ensevelie par un tremblement de terre... Dans les années 1970's ! Aidé par son agent, l'impulsif Barry Wheeler, Wake devra répondre à de nombreuses questions :

  • Que s'est-il passé pendant cette semaine où il a disparu ?
  • Qui a capturé Alice Wake ? Pourquoi ?
  • Que sont ces ombres noirs ? Que lui veulent-elles ?
  • Quel est le secret du lac ?


Les pérégrinations de Wake le conduiront aux portes de sa propre folie, ainsi que de celles de tous les artistes qui ont eu le malheur de croiser la route du lac de Bright Falls.

    Personnages principaux de l'histoire


Vous l'aurez compris ; le point fort d'Alan Wake réside dans son scénario travaillé, dans une ambiance parfaite et réussie. Le jeu comprend une pléthore de personnages, dont en voici quelques-uns :

  • Alan Wake. Personnage principal de l'aventure ; c'est un écrivain à succès, qui a commencé sa carrière en écrivant une nouvelle dans un magasine d'horreur, Dark Visions. Intitulée Errand Boy, la nouvelle contait le voyage de Daniel dans un village isolé, afin d'y retrouver son père, qui l'a abandonné à sa naissance. Vivant dans un phare, son père est parti, car il appartient à un équipage d'esclavagistes maudit au 19ème siècle par un magicien africain. Devenus des anthropophages, l'équipage utilisait le père de Daniel pour attirer des gens dans leur village, et se nourrir. Cette nouvelle a fait le succès d'Alan Wake, qui a ensuite changé de genre en se tournant vers le thriller, avec son personnage-fétiche, John Casey. Comprenant plusieurs livres, comme Return to Sender, les aventures de Casey ont été suivies par des millions de lecteurs, amenant bien des critiques à dresser un parallèle entre John Casey et Alan Wake. Wake a terminé les aventures de Casey dans le dernier tome, Sudden Stop, tuant son héros. Il a justifié ce choix à la presse par une volonté de renouveler son style, mais, ce que le public ignore, c'est que Wake est, depuis la fin des aventures de John Casey, atteint du syndrome de la page blanche. Chaque nuit, il fait des cauchemars curieux, où il est poursuivi par des ombres, dans un paysage ressemblant à celui de Bright Falls. Son séjour là-bas le changera à tout jamais.

  • Alice Wake. Femme d'Alan Wake, Alice est une photographe réputée pour ses expositions iconoclastes, et qui réalise elle-même les couvertures des romans de son mari. Aimant ce dernier, elle ne le reconnaît toutefois plus depuis des mois. Wake est de plus en plus violent avec d'autres personnes qui l'embêtent, et de plus en plus prompt à boire toute la nuit. Pensant que sa panne créatrice est à l'origine de ses problèmes, elle a essayé de l'aider en rencontrant le Dr. Emil Hartman, qui lui a proposé d'amener Alan, afin d'aider à le soigner. Alice sera capturée par les forces ténébreuses de Bright Falls dès le premier soir, et Wake fera tout ce qui est en son pouvoir pour la sauver.

  • Barry Wheeler. Extraverti et impulsif, Barry Wheeler est l'agent tonique d'Alan Wake. Grande gueule, il rejoindra sans hésiter Wake à Bright Falls quand ce dernier disparaîtra pendant une semaine, et ne cessera de l'accompagner. Wheeler est l'un des plus vieux amis de Wake, et les deux sont d'accord pour considérer que, là où l'un trouvera une femme intéressante, l'autre la détestera. Ainsi Wake aime-t-il Alice, et Wheeler ne l'apprécie que peu.

  • Shérif Breaker. Femme au caractère trempé, le shérif Breaker représente la loi à Bright Falls, et sera un autre précieux soutien d'Alan Wake, en ce sens qu'elle acceptera de le croire, et tentera de l'aider à sauver, non seulement sa propre vie, mais aussi Bright Falls des périples qui la guette.

  • Agent Nightingale. Nightingale se présente comme un agent du FBI, mais a en réellement été mis à pied pour comportement violent. Il s'est rendu à Bright Falls pour enquêter, et voit en Alan Wake un danger terrifiant, au point qu'il n'hésite pas à lui tirer dessus à plusieurs reprises, au mépris des pertes civiles. Alcoolique, Nightingale est un agent qui fut jadis consciencieux et professionnel, mais qui a subi un profond traumatisme suite à la mort de son coéquipier dans des conditions mystérieuses. Renvoyé du FBI, il a décidé de se consacrer entièrement et totalement au plus grand mystère de sa vie : Bright Falls. Sa présence ici gêne profondément Breaker, dont les méthodes brutales la révoltent, et il n'est guère aimé des habitants, ne voyant en eux que des culs-terreux de provinciaux.

  • Docteur Emil Hartman. Individu mystérieux, Hartman est un homme arrogant, qui a écrit une thèse atypique, The Creator's Dilemma, dans laquelle il présente une méthode révolutionnaire pour aider les artistes en panne d'inspiration à trouver un moyen de retrouver leur inspiration créatrice. Il dirige un établissement à Bright Falls, le Cauldron Lake Lodge, un confortable manoir avec un labyrinthe, une vue plongeante sur le lac, et est fasciné par Alan Wake. Derrière les motivations apparemment désintéressées d'Hartman se dissimule des motivations plus sombres. Ce n'est pas un hasard si Hartman a choisi de fonder son institut à Bright Falls.

  • Frères Anderson. Les frères Anderson sont d'anciens artistes du rock, qui ont fondé, dans les années 1970's, un groupe de rock légendaire, les "Old Gods of Asgard". Leur nom s'inspirait de la mythologie nordique, et ils étaient très populaires, sans pour autant donner beaucoup de concerts. Les frères Anderson ont, comme tant d'autres artistes, perdu toute inspiration créatrice, et ont sombré dans la folie. Ils seront néanmoins d'un précieux secours à Wake, en lui conseillant d'écouter l'une de leurs chansons, afin qu'il comprenne ce qui se passe à Bright Falls.


    Déroulement du scénario


L'un des trucs que j'ai trouvé assez bien fait dans le jeu est la manière dont l'intrigue évolue. Remedy a choisi de faire une sorte de série télévisée. En somme, le jeu est découpé en épisodes, et, à chaque fin d'épisode, on a droit à une musique faisant office de générique de fin, et, comme dans une série, chaque début d'épisode est introduit par un résumé de l'épisode précédent.

Gameplay

Quand bien même le scénario est une réussite, un jeu vidéo ne doit pas que se limiter à cela. Remedy l'a fort heureusement bien compris, et, sachant qu'ils sont les inventeurs du "Bullet Time", ce système permettant de figer le temps lors d'une scène d'action, on était en droit de s'attendre à un gameplay réussi. Force est d'admettre que le gameplay d'Alan Wake n'a rien de révolutionnaire. En somme, le jeu se joue en troisième personne, et chaque épisode suit généralement la même structure :

  • Séquence introductive plus ou moins longue se déroulant en plein jour, permettant de voir les charmes de la région ;
  • Coeur de l'épisode, où la nuit s'abat, et où Wake, tout en affrontant les Possédés, doit accomplir différents objectifs l'amenant à traverser la région de Bright Falls.


Les séquences introductives, sans être une perte de temps, sont généralement une pause donnant lieu, ensuite, à des scènes nerveuses. Alan Wake tient beaucoup des survival horror en ce sens que le joueur jouera essentiellement de nuit, perdu dans une forêt, à affronter des Possédés, soit des espèces de zombies intelligents qui ne peuvent utiliser que des armes blanches. Étant un simple écrivain, Wake ne peut pas trop courir, et n'est pas très résistant. Les Possédés sont du reste de différentes natures :

  • Ennemi de base, sur lequel il n'y a pas grand-chose à dire. Peu résistant, il dispose de deux types d'attaques : lancer des projectiles étourdissant Wake, ou lui courir après pour le frapper ;
  • Ennemi plus costaud, que j'ai surnommé "Brute". Les Brutes sont généralement armés de haches, sont plus lentes que les ennemis normaux, mais bien plus durs à tuer, et bien plus puissantes. De plus, quand on commence à les attaquer, une Brute se rue littéralement sur Wake, comme un taureau enragé, et son attaque fait très mal ;
  • Objets animés. L'Ombre, votre ennemi, peut prendre possession de n'importe quel objet afin de les utiliser contre Wake : tuyaux, planches, pneus, mais aussi bulldozer, voitures, camions... Elle peut ainsi vous ralentir pour permettre à des Possédés de vous attaquer, ou soutenir les attaques des Possédés. Une scène épique du jeu oppose ainsi Wake à une armée de Possédés centrée autour d'un énorme bulldozer ;
  • Corbeaux. L'Ombre dispose aussi d'une nuée de corbeaux, que Wake rencontre pour la première fois en sauvant Barry Wheeler, dans une séquence très inspirée des Oiseaux. D'innombrables corbeaux assiègent ainsi la maison.


Vous l'aurez compris, le jeu ne brille pas par sa diversité d'ennemis. Un combat, du reste, se déroulera toujours de la même manière contre un Possédé :

  1. Commencer par retirer la protection d'ombre du Possédé, qui lui permet de supporter les coups de feu, en l'aveuglant avec la lumière ;
  2. L'achever avec vos armes.


Certaines armes permettent de tuer en un coup les Possédés, comme les grenades aveuglantes, ou les fusées de détresse. Dans l'ensemble, les combats ne sont pas toujours évidents, car les Possédés ont de plus en plus tendance à assiéger Wake dans tous les sens, et il faut parfois plusieurs secondes pour en illuminer un avec la lampe-torche. Dans l'ensemble, le gameplay souffre d'une forte répétition, accentuée par des niveaux relativement longs, mais l'atmosphère du jeu est telle qu'on ne s'ennuie pas vraiment. Les combats ne sont pas inintéressants non plus, loin s'en faut, mais il ne faut pas s'attendre à l'ambiance explosive des CoD. Alan Wake est un jeu assez silencieux, qui se caractérise par de longues marches où le joueur affronte de temps en temps des vagues de Possédés.

Pour autant, le jeu propose néanmoins quelques scènes mythiques, dont une, qui brise tellement le cadre habituel du jeu qu'elle figure assurément dans l'un des combats les plus épiques que j'ai eu à faire dans un jeu vidéo. Je vous déconseille de regarder la vidéo, si vous tenez à éviter les spoilers, même si, au niveau du scénario, on n'apprend quasiment rien. Ah, et oui, la musique de la vidéo est bien la musique de fond du jeu :



Les combats présentent également une difficulté supplémentaire en ce sens qu'ils sont réalistes : pas de médikits qui régénèrent toute votre vie, ni de régénération automatique. La vie revient, soit à un point de contrôle, soit progressivement, après la fin d'un combat. Durant le combat, on ne récupère qu'un petit pécule de vie au bout de plusieurs secondes si on est proche de mourir.

Bande-son

Pour finir, je tenais tout de même à faire un petit mot sur la bande-son du jeu. Les deux musiques de "Old Gods of Asgard", un ancien groupe de rock que Wake croise dans le jeu, sont assurés par le groupe de rock finlandais "Poets of the Fall". Il s'agit donc des musiques "Children of the Elder God" (cf. vidéo ci-dessus), et "The Poet And The Muse", qui raconte les mésaventures de Thomas Zane, un autre artiste qui a rencontré les mêmes problèmes qu'Alan Wake. Poets of the Fall avait déjà coopéré avec Remedy dans Max Payne 2, puisque la chanson-phare de leur premier album, "Late Goodbye", constituait le générique de fin du jeu. Dans Alan Wake, on peut également entendre, par la radio, et à la musique de fin d'un épisode, une autre musique du groupe, titre-phare de leur troisième album, "War", dont le clip est d'ailleurs inspiré d'Alan Wake :



Ce ne sont pas les seules musiques du jeu, naturellement, mais les autres musiques ne m'ont pas spécialement marqué.

Conclusion

    Le devenir d'Alan Wake


Ayant connu un succès notable sur XBOX 360, Alan Wake a fait l'objet de plusieurs suites :

  • Édition Collector. L'édition Collector comprend, outre le jeu, un code exclusif pour pouvoir télécharger gratuitement sur le XBOX Live la première expansion du jeu, la bande-son, quelques bonus, et aussi, et surtout, un livre fictif écrit par Clay Steward, qui, pour ceux qui s'en rappellent, est l'homme qui apparaît dans les rêves d'Alan Wake. Ce livre raconte l'enquête de Clay à Bright Falls, un an après les évènements survenus, et ses tentatives de percer le mystère de Bright Falls, notamment en s'inspirant de l'enquête jamais achevée de Nightingale. Le livre fait environ 150 pages, et je l'ai trouvé assez intéressant ;
  • Expansions. Jusqu'à ce jour, deux expansions ont été sorties, qui prolongent directement le jeu, dont la fin se terminait de telle sorte qu'elle annonçait une suite. Une troisième expansion est à paraître au premier trimestre 2012. Je n'ai joué qu'à la première des expansions pour le moment, Le Signal, qui prolonge le scénario, mais n'apporte en réalité rien de bien nouveau ;
  • Adaptation PC. Abandonnée, l'adaptation PC a récemment refait surface à travers une annonce, qui affirme que Remedy planche dessus pour la sortir au premier trimestre 2012. L'adaptation comprendra, non seulement le jeu, mais aussi les deux expansions.


    Appréciation finale


Il m'en aura fallu, du temps, pour jouer à ce jeu, le temps de récupérer une XBOX, à vrai dire. Je dois admettre que je n'ai pas été déçu. Très prenant, le jeu est une réussite magistrale. Dans une ambiance située à mi-chemin entre Stephen King et Silent Hill, dépourvue des scènes gore qui envahissent généralement tous les survival horror, il est réussi de main de maître. Du début à la fin, on ne s'ennuie pas une seule seconde, happé dans les mystères envoûtants de Bright Falls. Ceux qui recherchent un jeu bête où on ne fait que tirer sur tout ce qui bouge peuvent d'ores et déjà passer leur chemin ; quant aux autres, ils ne vous restent plus qu'à ronger votre frein en attendant la sortie PC. Bien qu'il soit sorti en 2010, les graphismes restent somptueux, offrant des paysages magnifiques.

+ Les plus :

  • Ambiance superbe, scénario travaillé ;
  • Durée de vie correcte (~10/15 heures) ;
  • Graphismes réussis ;
  • Musiques envoûtantes ;
  • Scènes d'actions prenantes.


- Les moins :

  • Gameplay basique, sans originalité ;
  • N'existe pour l'heure que sur XBOX 360.


Et, pour finir en musique, voici The Poet And The Muse :



N'hésitez pas à donner vos impressions, si vous y avez joué, ou vos remarques/suggestions/commentaires/questions, etc...

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2011-12-22, 18:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rainborn
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2010
Messages: 732
Localisation: Belgique
Emploi: Etudiant
Devise: La véritable réalité est toujours irréaliste.
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Bien
Point(s): 732

MessagePosté le: 2011-12-22, 19:32    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Je me suis procuré début Novembre l'édition Collector. Pour une raison qui m'échappe encore aujourd'hui, je l'ai toujours pas terminé et pourtant, c'est un jeu qui vaut le détour et pour de nombreuses choses. Il y a tout d'abord son scénario, qui est très bien mené, mais aussi la mise en scène qui m'a surpris de nombreuses fois. Faut dire que je sursaute pour un rien aussi. Enfin bon, faudrait que je le continue aussi. Mr. Green Je n'en suis pas très loin.
_________________


[url=http://strongholdfrenchheaven.xooit.com/f270-Valor.htm]
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2011-12-22, 21:05    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

L'effet Skyrim, sûrement xD Tu avais passé la ferme des Anderson ou non ?

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Blutch
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 8 848
Localisation: France
Devise: ...
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Bien
Point(s): 11 300

MessagePosté le: 2011-12-22, 22:33    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Très beau descriptif. Un jeu que je ne connaissais pas mais qui m'a l'air de valoir le détour.
_________________








Membre de la SFH Dignitias Claritudo et Administrateur
Revenir en haut
Rainborn
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2010
Messages: 732
Localisation: Belgique
Emploi: Etudiant
Devise: La véritable réalité est toujours irréaliste.
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Bien
Point(s): 732

MessagePosté le: 2011-12-23, 16:21    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Pour être franc, je ne sais plus trop où j'en suis dans le jeu. Il me semble que c'en était pas loin après la course poursuite entre Alan et quelques flics. Je rechargerai ma partie pour vérifier. Maintenant, faut savoir que j'avais eu une rentrée de jeux plutôt pas mal et donc j'ai dû faire un choix Mr. Green Mais je vais m'y remettre. J'ai eu le même coups pour The Witcher 2, que j'ai acheté fin des vacances d'été et que j'ai toujours pas terminé.
_________________


[url=http://strongholdfrenchheaven.xooit.com/f270-Valor.htm]
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2011-12-23, 16:58    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Ah, la course-poursuite après la rencontre avec Pat Maine ? Il te restait encore du chemin, alors !

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rainborn
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2010
Messages: 732
Localisation: Belgique
Emploi: Etudiant
Devise: La véritable réalité est toujours irréaliste.
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Bien
Point(s): 732

MessagePosté le: 2011-12-24, 11:07    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

C'est sûrement ça, mais il est fort possible que j'ai carrément oublié où j'en suis exactement. Ca fais depuis début Novembre que je n'y ai pas touché. Je vais recharger ma partie plus tard pendant les vacances pour le continuer quand même.
_________________


[url=http://strongholdfrenchheaven.xooit.com/f270-Valor.htm]
Revenir en haut
Rainborn
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2010
Messages: 732
Localisation: Belgique
Emploi: Etudiant
Devise: La véritable réalité est toujours irréaliste.
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Bien
Point(s): 732

MessagePosté le: 2011-12-25, 16:12    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Salut,

Voilà je m'y suis remis aujourd'hui et je comprend pas du tout pourquoi j'avais arrêté d'y jouer, car ce jeu est franchement sublime. Actuellement, j'en suis arrivé où je dois rejoindre le point vue de ...(Nom oublié) pour le rendez vous avec le ravisseur. Ca se situe dans l'épisode 3 : La rancon. Pour être plus précis, je viens tout juste de tomber dans une mine d'argent et Alan vient d'avoir une vision.

Je vais aussi me remettre à The Witcher 2, bien que je suis censé étudier :O
_________________


[url=http://strongholdfrenchheaven.xooit.com/f270-Valor.htm]
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2011-12-25, 16:52    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Ouais, c'est bien ce que je pensais, tu n'en es qu'au début ! De nombreuses révélations sont encore à venir Wink

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rainborn
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2010
Messages: 732
Localisation: Belgique
Emploi: Etudiant
Devise: La véritable réalité est toujours irréaliste.
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Bien
Point(s): 732

MessagePosté le: 2011-12-25, 18:32    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Chouette Par contre, j'ai lu que le jeu n'avait pas de fin. Est-ce vrai ? L'on dit qu'il faut posséder les extension pour avoir un semblant de fin. Avec l'édition collector j'ai eu l’extension "The Signal"
_________________


[url=http://strongholdfrenchheaven.xooit.com/f270-Valor.htm]
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2011-12-25, 18:44    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Non, il y a bien une fin, mais elle est assez énigmatique, et donne lieu à bon nombre d'interprétations. D'après ce que j'en sais, sur les trois expansions, les deux sont le prolongement direct de l'aventure d'Alan Wake. Je n'ai, pour l'heure, joué qu'à la première, The Signal, mais le scénario est assez inexistant, laissé au profit de décors originaux et de combats multiples. Il permet néanmoins de résoudre les controverses liées à l'interprétation de la fin. Je n'ai pas joué à la seconde, et la troisième expansion à venir se situera, apparemment, un an après les évènements survenus à Bright Falls, qui est devenu un village célèbre, un genre de nouveau Roswell, où des individus viennent pour essayer de comprendre ce qui s'est passé.

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 345
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 318

MessagePosté le: 2012-01-12, 11:50    Sujet du message: Alan Wake Répondre en citant

Petite MAJ pour vous faire part d'une vidéo réalisée par un fan, un excellent montage se constituant des images du jeu, sur l'air de "The Poet and The Muse" :



Je dois admettre que j'étais curieux de savoir si une vidéo de ce genre existait, tant la musique décrit à merveille l'atmosphère si réussie d'Alan Wake. Le gars qui a fait ça a fait pour moi un excellent montage. C'est digne d'une bande-annonce du jeu.

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:12    Sujet du message: Alan Wake

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stronghold French Heaven Index du Forum -> Loisirs -> Jeux vidéos -> Consoles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com