Stronghold French Heaven Index du Forum

Stronghold French Heaven
Oyez Oyez braves gens, bienvenue dans le Paradis de Stronghold

  ForumFAQRechercherMembresGroupesS’enregistrerProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion 

Les Reliques Sacrées
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Stronghold French Heaven Index du Forum -> Role-Play -> Stronghold -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 359
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 333

MessagePosté le: 2006-10-25, 17:17    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

Résumé

L'Europe se remet des affres des croisades et de nombreuses guerres de conquête qui ont ravagé ses armées et son économie. L'entente cordiale qui régnait entre les Rois d'Europe pour vaincre les Sarrasins a laissé la place aux vieilles querelles du passé, et le Royaume de France et le Royaume d'Angleterre ont donc continué leur guerre traditionnelle, mais un nouvel ennemi s'est présenté à eux.

En effet, pendant les croisades, en Europe, quelqu'un n'est pas resté les bras croisés, et semble avoir unifié les nombreux clans de brigands dans toute l'Europe, attaquant dans toutes les directions, et à tous les endroits, rasant les contrés, pillant les villes, massacrant les populaces. Désorganisés, affaiblis et épuisés, les soldats se révèlent impuissants contre ces brigands, qui viennent des pays nordiques et de l'est, dit-on à l'ouest. Mais on dit à l'est que les brigands viennent de l'ouest. Une guerre générale risque vite d'éclater entre ces royaumes... même si c'était déjà un peu la guerre auparavant.

Afin de règler ces problèmes, le Roi de France Philippe-Auguste a décidé de réunir les Etats Généraux dans une session extraordinaire pour leur exposer son plan : obtenir le savoir de l'Ordre des Moines Noirs, qui se sont retranchés au plus profond des marais pour vivre en paix, loin des autres hommes, craignant qu'on ne les torture comme dans le passé pour leur savoir. Le Roi a donc décidé d'envoyer une mission à Jérusalem, où il pense pouvoir récupérer le savoir de ces hommes. Le Roi pense en effet que jadis, les Moines Noirs aient été à Jérusalem, et y aient donc laissé une trace de leur savoir, ce qui pourrait expliquer pourquoi les Sarrasins ont réussi à tenir tête aux Croisés.

Philippe Auguste a donc envoyé trois hommes avec une petite armée pour récupérer ces reliques : Sire Barbarius, fidèle ami et élève du duc de Volpe, et Sire Yayai, duc de Normandie qui combat férocement l'armée de Richard Coeur de Lion. Entre-temps, Barbarius, qui était occupé à combattre les brigands au Nord, relaye ce poste à Tanguezo, au duc de Truffe, au duc de Beauregard et au duc de Puce. Rassuré car ayant confiance en Tanguezo, l'impétueux seigneur part pur l'Arabie avec ses compagnons.

A peine furent-ils partis que Tanguezo organisa un putsch contre le Roi, renversa ce dernier, fit enfermer ses sujets, et ordonna au lointain Calife de tuer Sire Yayai et Sire Barbarius, et envoya également une troupe de tueurs d'élite mené par le géant Kann pur aeffectuer la même mission.

En même temps, les trois seigneurs arrivent en Arabie et y constatent qu'il se passe la même chose qu'en Europe ; des pillards et des armées arabes massacrent les villages isolés, revendicant le départ des Croisés. Les trois hommes y rencontrent deux vieilles connaissances : Saladin et Richard Coeur de Lion, qui emmène avec lui un comploteur dangereux, le Shérif avec pour objectif de le faire tuer en Arabie pour que la population n'échappe pas définitivement à son contrôle. Tous décident donc de se rendre à Nicé pour y prendre du repos. Cependant, Sire Yayai éprouve un vif besoin de repartir en Espagne, et semble avoir quelques liens secrets avec Coeur de Lion...

Le gouverneur de Nicée, Cnonn les accueille avec un enthousiasme peut-être trop élevé...

Entre-temps, Barbarius, Volpe et Yayai apprennent que le Calife est suspecté d'être à l'origine de ces massacres. Saladin soupçonne également le Wazir de lui fournir les troupes, et enfin le Vizir d'être celui qui les protège et les dirige afin d'avoir plus d'argent. Malheureusement, le Vizir est extrêmement puissant, et Saladin s'est également révélé affaibili par les croisades. De plus, Barbarius et Volpe veulent au passage libérer le Shérif pour l'envoyer semer la zizanie dans le Royaume d'Angleterre.

Le soir tombe sur Nicée, tandis qu'une gigantesque armée appartenant au Calife fait route vers Nicée avec pour ordre de la raser et de massacrer tout le monde. Kann et ses guerriers débarquent également dans la ville, après avoir tué Cnonn dans une ruelle, ils font route vers la prison, où se trouvent Barbarius et Volpe, ainsi que de "prétendus" rebelles" que Volpe aurait trouvé.

Ainsi s'achevait la première partie.

edit : j'ai ajouté 1 ou deux truc (tanguezo)
_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)


Dernière édition par Barbarius le 2013-01-24, 21:52; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2006-10-25, 17:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 359
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 333

MessagePosté le: 2006-10-25, 17:18    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

[TEXTE DE TANGUEZO]

marchant dans l'obscurité de la nuit
Kann : voici le palais, barbarius doit se trouver dedans
tueur : allons-y
le groupe entra dans le palais et trouva barbarius devant un plan de la ville, en train de planifier la bataille
Kann : tuez le !
_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
rockcity
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2006
Messages: 508
Localisation: Belgique (Bruxelles)
Emploi: Etudiant
Devise: hasta la victoria siempre
Seigneur de Crusader: Croisé
Point(s): 108

MessagePosté le: 2006-10-25, 17:32    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

pffffffffff je suis même pas dedans Crying or Very sad
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 359
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 333

MessagePosté le: 2006-10-25, 17:36    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

[HORSRP]Libre à toi de t'ajouter ; participation libre[/HORSRP]
_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 359
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 333

MessagePosté le: 2006-10-25, 18:11    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

Dans la ville, des cris se faisaient entendre partout. Les gens couraient dans tous les sens, filant vers leurs masures, se réfugiant dans les draps de leurs femmes. Les Barbares étaient là, et l'on pouvait entendre l'odeur du soufre jusqu'au coeur de la ville. Barbarius regardait fixement les portes de la prison, se levant de sa chaise. Le ciel étoilé brillait de mille feux, mais aucune de ses lumières ne pouvait égaler le brasier qui s'intensifiait au sud de la ville. Les soldats couraient partout dans les rues, poussant violemment les badauds qui se trouvaient devant eux. C'était une situation de crise.

Archers européens et arabes, arbalétriers et frondeurs, massiers et spadassins arabes, tous couraient aux remparts. Les patrouilles d'hallebardiers qui effectuaient des rondes de surveillance à travers la ville abandonnèrent leur poste pour bloquer les barbares. La ville qui semblait si endormie venait soudain de brutalement se réveiller. Les gens allumaiient leurs bougies, se précipitant aux fenêtres pour voir ce qui se passait, hélant voisins, badauds, soldats, voleurs, chiens, rats pour apprendre les derniers potins.

Barbarius marcha d'un pas lent vers la prison. Les gardes étaient nerveux, et jetaient des regards inquiets à droite et à gauche. Dans l'ombre, la lame de Barbarius scintillait. Personne ne la voyait, mais lui la sentait lourdement dans sa paume.

Il s'approcha de la prison. Dehors, les hurlements et l'agitation croissante disparaissaient. Il y avait trois gardes devant la prison. Trois hallebardiers qui ne s'attendaient absolument pas à ce qui allait leur arriver. Barbarius s'approchait d'eux lentement, très lentement... Si bien qu'un hallebardier jeta un regard curieux vers lui.

Une nuée de flèches jaillit allors dans son dos, et frappa les trois hallebardiers, les plaquant contre le mur de pierre de la prison. Barbarius se retourna, et aperçut une dizaine d'archers arabes sur une terrasse de l'auberge. Volpe avait décidément utilisé les grands moyens.

Barbarius courut rapidement vers la porte d'entrée, et d'un grand coup de pied, l'ouvrit. La porte claqua contre le mur, révélant un couloir sombre qui s'éloignait, avec des cachots et d'autres couloirs à gauche et à droite. Trois massiers se tenaient juste derrière, et le dévisagèrent. Agissant rapidement, Barbarius montra son épée, et décapita le premier massier. Sa tête penaude et curieuse roula sur le sable. Sans attendre plus longtemps, il enfonça son arme mortelle dans la poitrine du second, mais le troisième se releva brusquement... mais oublia sa massue. Le temps de la ramsser, un troisième cadavre tomba aux pieds du seigneur.

D'après ce qu'il savait, Plonn devait se cacher à l'autre bout de la prison. Il commença à marcher, mais un bourreau jaillit d'un couloir annexe, brandissant sauvagement sa hache. Barbarius plongea de côté, évitant l'énorme bourreau qui abattit sa hache de toutes ses forces... dans le vide. Décontenancé de ne pas trouver de prise, la hache s'écrasa sur le sol, et le bourreau s'envola par-dessus elle, avant de s'écraser contre le mur, s'effondrant groggy sur ler sol.

Barbarius avança rapidement dans la prison déserte... quand une voix sourde l'interpella.

"Tuez-le !" entendit-il.

Il se retourna sèchement, et vit un groupe d'inconnus courir vers lui. D'autres se tenaient sur les toits, armés d'arcs et d'arbalètes. Ils tirèrent à bout portant, et Barbarius courut vers le bout de la prison, ne cherchant même pas à savoir à qui il avait affaire. Ce n'était pas les troupes de Plonn.

Finalement, il parvint au fond... se retourna et para la première épée.
_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yayai
Roi

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2006
Messages: 2 159
Scorpion
Localisation: Angers
Emploi: 3e
Devise: La vie n'est pas une destinée, juste une vie mais autant en profiter.
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
Point(s): 2 164

MessagePosté le: 2006-10-25, 19:29    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

Navire de Yayai.
A mis-chemin entre Nicée et l'Espagne.


Il faisait presque nuit.
Les hommes étaient silencieux.

La première partie du voyage était facile car cette partie de la Méditerranée était aux chrétiens mais à partir de maintenant, ils entraient dans un territoire neutre.
De nombreux barbares vivaient de leurs rapines dans cet endroit.
Les hommes était tous armés, les arbalètes étaient chargées et les mangonneaux montés sur des tourelles des bois étaient prêtes à lâcher leurs projectiles meurtriers.
Yayai : Par les enfers! Quel sinistre endroit ! Mais.... Regardez !

A une centaine de mètres se trouvaient des bateaux arabes, une bonnes vingtaine.
Il était rempli d'hommes et de redoutables balistes était montées.
Yayai : Tous aux rames ! Cadence maximale !

Le bateau augmentait de vitesse mais leur poursuivant accélérèrent.
Ils n'étaient plus qu'a 50 métres.

Yayai : Inutile de livrer combat, nous n'avons aucunes chance....

Mais Yayai n'écoutait pas. Il avait remarqué que les arabes n'avaient ni tirer avec leur baliste ni engager nulle hostilité.
Yayai : Je comprend.....ils me veulent vivant! CC'estpour sa qu'il ne se batte pas ! Mangonneaux, FEUX A VOLONTES !!!!

Les mangonneaux lancérent leur pluis de pierres et les premier bateaux furent gravement endommager.

Yayai:ARCHER!!FEUX!!!!

Des dizaines de flèches enflammer tomberent sur les ennemie et les bateaux prirent feux.
Soudain une explosion retentit et 5 bateaux explosèrent.

Yayai:Sûrement les réserves du liquide avec lequel ils enflamment les flèches de balistes...

Mais une autre flotte arriva et les bateaux furent encerclés....
_________________
ADN: Amour, Destruction, Neutraliter, tout la nature humaine.

"L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face le fasse pour le sien." Général George S Patton.

"Tant qu'il aura des nations souveraines disposant d'un tel pouvoir, la guerre sera inévitable" Albert Einstein.
Revenir en haut
tanguezo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2006
Messages: 2 564
Sagittaire
Localisation: Lyon
Emploi: Grand gouru suprême de l'univers
Devise: Il pourrait me faire l'historique de la louche à travers les âges ?
Skype: tanguezo
Seigneur de Crusader: Arabe
Point(s): 2 573

MessagePosté le: 2006-10-25, 19:56    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

HRP : je crois que tu n'as pas vu mon dernier poste avant la mise hors service de l'autre forum, Cnonn a été tué par mes hommes HRP/

Kann : malheuresement pour toi, tu es venus ici pour rien, Cnonn est déjà mort. Tué par l'un des notres

kann distrayant barbarius activait en faite un plan, de l'autre côté du couloir arrivait 3 assassins

assassin 1 : AHaaaah crève
l'épée effleura de peu barbarius
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 359
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 333

MessagePosté le: 2006-10-26, 09:23    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

[HORSRP : Plusieurs remarques à faire à Yayai ; ça devient du délire, là, tes idées. Coeur de Lion ne peut pas être avec toi, puisqu'il est à Nicée, attendant que le Shérif se fasse exécuter. Il ne peut donc pas voyager à bateau avec toi au Royaume d'Espagne. Sinon, tu te positionnes dans le futur, et dans ce cas là, c'est un "anachronisme" que j'ai corrigé en ôtant Coeur de Lion de ton post. Tu devras attendre qu'il parte de Nicée pour pouvoir le prendre. Du reste, j'ai également noté une idée bizarre lors de la bataille navale entre les Arabes et les Croisés : les Arabes viennent attaquer les Croisés avec des armes redoutables, mais n'en tirent pas une seule. Explication : pour ne pas tuer Yayai. Je crois que tu n'arrives pas à comprendre ce que je veux dire par réalisme J'entends par là des idées qui ne sont pas trop tirées par les cheveux, comme la tienne, totalement invraisemblable : on attaque l'ennemi, mais on utilise aucune arme. Une attaque pacifiste, en somme.
Pour Tang, excuse-moi, je ne savais pas, et j'avais déjà des projets avec Cnonn. J'essaierais de lui trouver un remplaçant[/HORSRP].


BARBARIUS - Mais qui êtes-vous donc ? Que signifie ces agissements ? Ignorez-vous donc qui je suis ?
KANN - Quelqu'un qui tente de libérer un personnage peu recommandable. Je crois bien que, même si vous nous échappez, le roi d'Angleterre se chargera en personne de vous tuer. Mais notre employeur nous a donné beaucoup d'argent pour lui ramener votre tête, mais aussi celle d'un gringalet répondant au nom de Yayai. Si vous nous dites où est ce maraud, votre supplice n'en sera que court.
BARBARIUS - Parce que vous êtes assez fous pour croire que vous parviendrez à me battre ?
KANN - Vous êtes encerclés. Et Cnonn nous a juste révélé que vous deviez vous trouver dans les rues de Nicée, et que ce fameux Yayai voulait revenir au Royaume d'Espagne. Mais nous n'avons trouvé nulle trace de lui au port de Nicée. C'est pour ça que nous espérons que vous en savez un peu plus que nous.
BARBARIUS - J'ai bien peur de devoir vous décevoir. Mais vous n'avez qu'à venir me défier ! Vous tâterez de ma lame !
KANN - Pauvre fou ! Je suis un escrimeur de génie, l'un des plus grands combattants de l'Europe. On me surnomme "Le Colosse Kann" dans mon pays.
BARBARIUS - Jamais entendu parler de vous. Si vous êtes si forts que ça, que diriez-vous d'un petit duel ? Si je gagne, vous me laisserez partir avec ce que je suis venu chercher, et dans le cas contraire...

Kann partit d'un grand rire, et sortit son épée. Il courut vers Barbarius, et abattit sa lame sur lui de toutes ses forces. Barbarius bloqua, mais sentit tout son corps trembler. Cet homme ne se faisait pas appeler "colosse" pour rien, visiblement. Barbarius ne pouvait reculer en arrière, acculé contre le mur. Tout autour d'eux deux, les brigands ne jetaient qu'un oeil fatigué au combat. Pour eux, ils ne faisaient aucun doute que leur chef, qui n'avait jamais subi une seule blessure dans les combats, gagnerait sans problème ce duel.

Barbarius était bloqué, retenant du mieux qu'il le put l'épée de Kann. Ce dernier avait cependant une main libre, et empoigna son ennemi inexpérimenté à la gorge, le soulevant de terre, le tenant à bras levé.

KANN - Vous êtes ridicule comme combattant, "Monseigneur" !

Kann balança Barbarius derrirèe lui, lui offrant ainsi un peu plus de champ pour manoeuvrer. Il lui renvoya même son épée.

KANN - Même moi ait mon éthique. Je ne peux tuer un adversaire avant moins d'une minute de combat ; on m'accuserait de tricherie. Et il faut que le plaisir dure ! Venez donc, misérable !

Kann plongea vers Barbarius à la vitesse du tigre. Barbarius se releva, et évita la lame qui cherchait à le décapiter. Il chercha ensuite lui-même à découper les jambes du colosse, qui abattit le pomeau de son épée sur sa tête. Mille étoiles s'allumèrent et tournèrent, et Barbarius retomba sur le sol, n'ayant pu achever son mouvement. Sans casque, et aucune armure sérieuse, le combat semblait impossible. Kann aussi n'avait pas de casque, et avait les jambes à l'air, mais portait une légère armure au torse. De toute façon, il ne parviendrait jamais à l'atteindre à la tête. C'était vraiment un géant ! Et dire que ce jeune Barbarius se trouvait grand...

Kann fit marche arrière. Encore une fois, il aurait pu tuer Barbarius, mais il pensait que traverser tout un continent juste pour un combat aussi parodique était injuste pour un long voyage. Ils 'était attendu à un grand combat, pas à ce simulacre douteux. Barbarius se releva lentement, saignant du nez, les idée splus très claires. Une part de son esprit - la plus importante - lui ordonnait de foutre le camp tout de suite, car il n'avait aucune chance contre ce monstre. Une autre lui disait que l'honneur d'un chevalier était la chose la plus importante, et qu'il fallait continuer le combat ; une autre lui disait que le duc de Volpe, son fidèle sauveur, viendrait le sauver in extremis, et qu'il n'avait qu'à tenir jusqu'à son arrivée. Une autre encore lui affirmait que Volpe se contentait de regarder le combat à ce moment même, cherchant à vérifier si son élève était capable de se trouver quelque part. Il devait être déçu...

Barbarius était donc à nouveau debout, ses mains tremblotantes. Le égant Kann le regarda en souriant. Le match était déjà conclu. Il courut en rugissant vers son ennemi, tel un sauvage de la Préhistoire bondissant sur sa proie, prêt à la traquer jusqu'au bout du monde s'il le fallait. Barbarius reculait. Il ne pouvait rien faire contre une telle charge. Même s'il courait vite, Kann pouvait s'arrêter tout aussi sec s'il se rendait ocmpte que son ennemi chercherait à l'embrocher comme un poulet. De plus, une effroyable migraine dominait chez le seigneur en difficulté.

Il recula donc, mais deux brigands le ramenèrent au centre du combat en le poussant avec virulence. Kann cessa brusquement de courir, et lorgna du regard ses deux acolytes, puis attrapa une arbalète appartenant à l'un de ses homes, et cria haut et fort :

KANN - Si jamais on ose à nouveau interférer dans ce duel, je peux vous jurer que je tue les réfractaires ! Vu mon combattant exceptionnel, je veux bien me montrer magnanime, mais ce lâche a le droit de fuir s'il veut. De toute façon, il ne m'échappera pas. Et si jamais il sort de la prison, mes braves amis, je vous autoriserais à le tuer. Maintenant, nous allons en finir !

C'est à cet instant que Barbarius sentit un liquide chaud couler entre ses cuisses. Kann chargea à nouveau, utilisant plus ses poigns que son épée. Il frappa aussi violemment qu'il le put l'épée de Barbarius, la faisant voler en l'air, et cogna ce dernier, le projettant au sol, et frappa à nouveau la tête de son ennemi à terre. Un hurlement de douleur fut la seule réplique de Barbarius.

Entre-temps, l'épée de Barbarius se ficha dans la main de quelqu'un d'autre. Un nouveau venu. Kann le regarda, prêt à donner le coup de grâce à son ennemi... et faillit s'étrangler en voyant ce nouvel homme. Même sans armure, avec une simple toge, le duc de Volpe était repérable sans le moindre problème.

DUC DE VOLPE - Mais qui êtes-vous donc ? Il y a donc tant de monde que ça qui veut libérer le Shérif ?
KANN - Qui ?
VOIX INCONNUE - Excusez-moi, mais je crois que l'on parle de moi.

Kann se tourna vers cette voix qui surgissait d'un couloir annexe... et vit un homme de petite taille avec un regard de manipulateur, et une moustache à l'anglaise. De plus, il portait des toges de bagnard.

SHERIF - On me surnomme le Shérif, car je m'occupais jadis de surveiller un petit village minable, m'assurant que la "loi royale" était clairement respectée... jusqu'à ce que je décide de créer la mienne.
DUC DE VOLPE - Nous allojns vous ramener en Europe ! Moi et Barbarius !
SHERIF - Et qui sont donc ces messieurs ? J'ai observé votre combat avec un grand intérêt... mister Kann. Êtes-vous venus ici pour me délivrer ? Suis-je donc si important que ça pour vous ? Vous détestez l'Angleterre à ce point ?
KANN - J'ignore la manière dont vous vous êtes echappés de votre cellule, mais sachez que je me fiche pas mal de vous. Ma mission initiale était de tuer ce freluquet à mes pieds, et un autre maraud qui a préféré fuir !
DUC DE VOLPE - Vos ordres de missions viennent de changer ! Peu importe combien vous étiez payés par votre ancien commanditaire, je rachète la vie de mon élève - il m'appartient - et vous ordonne de veiller à sa sécurité, et au rapatriement du Shérif en Angleterre ! Je payerais le prix que vous voudrez !
KANN - Hummm...
_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tanguezo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2006
Messages: 2 564
Sagittaire
Localisation: Lyon
Emploi: Grand gouru suprême de l'univers
Devise: Il pourrait me faire l'historique de la louche à travers les âges ?
Skype: tanguezo
Seigneur de Crusader: Arabe
Point(s): 2 573

MessagePosté le: 2006-10-26, 10:13    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

Kann : non, mon embaucheur pourrait me donner toute l'or de france si je voudrais.
kann fonça sur barbarius, l'épée en position d'attaque
mais kann tomba
le duc de volpe lui avait fait un croche-pate

duc de volpe : lamentable !
le duc de volpe avait posé son épée sur la tête de kann
kann : garde, tuez les tous !
soudain un grand bruit sourd frappa, de la poussière tomba, les murs commencèrent à s'écrouler
brigand : le batiment va s'écrouler, fuyez !
kann : NON revenez bande de lâches !
mais les brigands ne pensaient qu'à leur tête et fuyèrent dans tout les sens
Kann : revenez je vous dis ! revenez ou je v...une pierre tomba sur la tête de kann, l'écrasant et la faisant gicler de sang
volpe : vite, il faut partir !
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 359
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 333

MessagePosté le: 2006-10-26, 10:50    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

Barbarius se releva, à moitié sonné, entraîné par le Loup. Sur les toits, les archers rebelles tiraient sur les barbares. Kann se relevait lentement, gémissant de douleur. Le Shérif fit demi-tour. Il venait tout à coup de songer que l'Angleterre était inintéressante, et qu'il était plus sage de s'implanter dans le désert. Après tout, il parait que les relations entre les Arabes et les Chrétiens sont instables. Il est très facile pour un manipulateur de devenir le roi des fanatiques.

Barbarius s'arrêta soudain en dehors de la prison, dans l'auberge. Les brigands étaient bloqués à l'intérieur de la prison. Les archers arabes du Loup étaient toujours sur la terrasse de l'auberge, fidèles à leur poste.

BARBARIUS - Mais où est le Shérif ?
DUC DE VOLPE - Je crois que le Shérif n'avait aucune envie de venir avec nous.
BARBARIUS - Désolé... J'ai lamentablement échoué.
DUC DE VOLPE - Ce n'est pas grave. Vous êtes encore jeune, Barbarius. Tant pis pour le Shérif. De toute façon, je ne crois pas qu'il survivra dans tout ce capharnaüm.
BARBARIUS - Désolé de vous décevoir, Volpe, mais je vais rattraper mon erreur !
DUC DE VOLPE - Soyez raisonnable ! Cette prison ne va pas tarder à s'effondrer sur elle-même ! Vous serez enseveli vivant !
BARBARIUS - Peu m'importe ! Je vous rejoindrais dans l'auberge avec ce lâche de Shérif !

Barbarius sortit de l'auberge, et replongea dans la prison. L'enceinte extérieure de la prison était zebrée de fissures.

A l'intérieur, Kann et ses hommes étaient également partis, et les prisonniers gémissaient, suppliaient qu'on les libère. Pour la plupart, il ne s'agissait que de voleurs affamés, qui n'avaient fait que prendre une pomme au marché, ou d'Arabes innocents enfermés par des Chrétiens un peu trop catholiques. Si Barbarius n'avait pas voulu libérer le Shérif, les gardes à l'intérieur auraient pu évacué certains prisonniers... Du moins, l'espérait-il...

*Mais qu'ai-je fait, Seigneur Tout-Puissant ? Qu'ai-je donc fait ?*

Barbarius courut dans le couloir annexe, celui par où était venu le Shérif, et fila vers le fond. Le mur du fond n'était plus qu'un trou béant par où tout le monde avait du fuir. Le spoutres soutenant le toit de la prison se brisaient. A vrai dire, la prison avait réellement un trou, mais qui n'en covurait qu'une partie : celle où se tenaient les prisonniers de guerre. Barbarius était précisément dans cette section, et voyait des prisonniers éclopés et mutilés le regarder ne gémissant, sortant leurs bras ravagés de l'ombre de leur prison. Tout autour de Barbarius, les blocs de granit s'écrasaient sur le sol. Il plongea dehors, roulant sur une route ensablée, ne voyant rien de ce qui lui arrivait. Le toit de la prison s'effondra.

Lorsque Barbarius se releva, Richard Coeur de Lion et ses hommes se tenaient devant lui, le regardant froidement.
_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tanguezo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2006
Messages: 2 564
Sagittaire
Localisation: Lyon
Emploi: Grand gouru suprême de l'univers
Devise: Il pourrait me faire l'historique de la louche à travers les âges ?
Skype: tanguezo
Seigneur de Crusader: Arabe
Point(s): 2 573

MessagePosté le: 2006-10-26, 10:58    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

faces au deux hommes qui se regardaient froidement, un troisième camp arriva
kann et ses hommes

richard coeur de lion, kann et barbarius se regardèrent froidement
derrière kann, ses brigands se tenaient près à agir

kann : qui vais-je massacrer en premier ?
kann avait une face ideuse, une partie de son visage était ensanglanté, sa face gauche était énormément amoché, mais kann ne ressentait pas la douleur, sa seule souffrance était d'avoir un travail inachevé
Revenir en haut
yayai
Roi

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2006
Messages: 2 159
Scorpion
Localisation: Angers
Emploi: 3e
Devise: La vie n'est pas une destinée, juste une vie mais autant en profiter.
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
Point(s): 2 164

MessagePosté le: 2006-10-26, 11:36    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

Hum hum....
Excuse moi Barbarius mais tu n'a pas tous compris....
CDL fesait croire qu'il voulait faire tuer le shérrif mais se n'était q'une excuse pour aller en terre sainte.
Il a bien d'autre plans et tu le découvrirat apprait...

Et pour le qua de l'attaque des sarrasins sais qu'il voulait capturer Yayai et CDL vivant.
Immagine qu'il tirent avec leur baliste,il risque des les tuer...

OK.
Sais t'on histoire mais moi aussi jai mon histoire la dedans.
Alors remais Coeur De Lion dans mon poste s'il te plait.
_________________
ADN: Amour, Destruction, Neutraliter, tout la nature humaine.

"L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face le fasse pour le sien." Général George S Patton.

"Tant qu'il aura des nations souveraines disposant d'un tel pouvoir, la guerre sera inévitable" Albert Einstein.
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 359
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 333

MessagePosté le: 2006-10-26, 11:36    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

Barbarius se releva lentement, tandis que Kann et ses hommes approchaient discrètement. Coeur de Lion avait avec lui plusieurs spadassins européens.

BARBARIUS - Que me voulez-vous ?
RICHARD COEUR DE LION - Que faites-vous donc ici ?
BARBARIUS - Le Shérif s'est évadé... Je voulais le porusuvire et le stopper, mais il m'a échappé. Je nourrissais un pressentiment, voyez-vous.
RICHARD COEUR DE LION - Moi aussi. Cela dit, nous avons maintenant un sérieux problème. Cnonn a été sauvagement assassiné, et il n'y a plus de stratège pour défendre cette ville. Et je ne laisserais pas Nicée tomber aux mains de ce misérable Calife. Je pars en ce moment même vers les murailles poru voir l'état actuel de la situation. Je ne saurais que vous encourager de venir avec moi le plus vite possible.
BARBARIUS - Mais... Et le Shérif ?
RICHARD COEUR DE LION - Je ne suis pas inquiet. Cette pourriture ne reviendra jamais en Angleterre, il sait que je l'y attendrais au tournant. De plus, je ne crois pas qu'il puisse sortir de Nicée, les protes étant fermées. Je n'aurais qu'à lancer par la suite un avis de recherche sur sa tête.

Kann déboula brusquement, et Coeur de Lion le regarda. Une grimace apparut sur son visage en voyant la tête ravagée du nouvel arrivant.

KANN - Qui vais-je massacrer en premier ?
RICHARD COEUR DE LION - Par les Enfers, mais qui est donc ce minable ?
BARBARIUS - L'allié du Shérif. Il l'a aidé à s'échapper, et il est très doué.
RICHARD COEUR DE LION - Je m'ocuperais moi-même de ce sauvage, et il paiera pour avoir seulement osé libérer le Shérif !

Richard sortit une lourde hache. Il était lui aussi un peu plus petit que Kann, qui sortit sa fameuse épée.

KANN - Mes hommes ! Tuez ce chacal de Barbarius pendant que je me forge une réputation de légende !
RICHARD COEUR DE LION - Pauvre fou, ta tête finira sur le sol au milieu des rats de ton espèce.

Kann rugit et courut à totue allure vers Coeur de Lion qui évita sa charge en se tournant de côté. Il crut que Kann, emporté par son élan, allait s'écarser contre le mur, mais ce dernier s'arrêta à une vitesse inouïe, et courut plus prudemment vers le Roi d'Angleterre, tentant de le charcuter avec son épée. La hache du Roi se planta dans la lame de l'épée, la bloquant rapidement. Kann tenta alors d'appliquer la même technique que contre Barbarius, mais Coeur de Lion avait une armure compacte, et frappa en premier. Son poing métallique projeta Kann sur le sol, lui faisant manger la poussière. Il tenta de se relevr, mais Coeur de Lion était déjà sur lui, se déplaçant avec une vitesse extraordinaire malgré l'énorme armure qu'il portait. Son pied se souleva et frappa la tête de l'ennemi, aggravnt encore plus son faciés. Kann décolla du sol pour s'écraser à nouveau, les yeux cette fois-ci regardant le ciel noir. Trois hommes de Kann coururent alors vers Coeur de Lion.

RICHARD COEUR DE LION - Lâche...


Pëndant ce temps, dehors, Nicée brûlait. Les novueaux quartiers larguaient un incendie effroyable, et même si Coeur de Lion avait cru que les portes étaient fermées, les rebelles avaient discrètement assiégé un corps de garde, et les archers montés du Calife fonçaient au milieu de pluies de flèches et de rochers, pénétrant dans l'enceinte en remerciant Allah. Une vague d'archers montés, des centaines et des centaines, pénétrèrent dans la ville, tandis que les trébuchets et les catapultes du Calife pulvérisaient les murs de Nicée. Les assassins se déplaçaient silencieusement sur les tours rondes, démontant les balistes en priorité. Une charge de cavaliers sortit dehors pour assigéer les trébuchets ennemis, mais fut acueilli par une série de balistes incendiaires qui anéantit cette cavalerie.

Nicée était perdue...


Barbarius para la première lame, et coucha son ennemi d'un croche-patte sec, puis para la lame du deuxième, tournoya sur lui-même et l'enfonça dans son ventre. Le brigand s'effondra sur le sol. Le premier se releva, mais un troisième surgit dans le dos de Barbarius, le frappant à coups de massues. Barbarius gémit en sentant les pointes déchirer son dos et tomba en avant. Un brigand ennemi armée d'une arbalète visa soigneusement Barbarius et tira. Le carreau frappa l'épée de Barbarius. Sur le coup, Barbarius lâcha son arme, et trois autres fantassins surgirent.

Choisissant la solution la plus sage, le jeune seigneur fit demi-tour et dévala la rue qui s'offrait devant lui. L'arbalétrier avait rechargé son arme, et visait soigneusement le fuyard.

FANTASSIN - N'oublie pas qu'il nous le faut vivant !
ARBALETRIER - Je sais tout cela !

L'arbalétrier attendit plusieurs seconde,s pour être sûr de son tir, et largua le carreau... qui transperça magnifiquement bien la cheville gauche de Barbarius, qui hurla en tombant sur le sol. La rue était en descente, il fit une série de roulades sur plusieurs mètres avant de s'écraser contre un chariot renversé, ce qui acheva sa course. Un fantassin courut vers lui.

Ebtre-temps, Coeur de Lion et ses hommes avaient tué deux adversaires, mais Kann était revenu dans le combat, tranchant la tête par surprise d'un spadassins européen, avant d'affronter les deux. Les fantassins qui devaient initialement s'occuper de Barbarius coururent pour maîtriser Coeur de Lion. De totue façon, Barbarius était fichu.

De sa position, il tenta de se relever, tiraillé par la douleur, ne s'appuyant plus que sur sa jambe droite, et vit au bas de la rue une vague d'archers montés, oui, c'est bien cela, d'archers montés monter vers lui. Les archers montés décapitaient les badauds qui se tenaient au sol, ou bien les écraser sous leurs bêtes. Barbarius plongea sur la droite dans une ruelle sombre, évitant la masse d'archers montés. Il entendit au loin Kann ordonner la fuite, et Coeur de Lion rugir.

BARBARIUS (gémissant) - Fuyez, Coeur de Lion...

Avant de sombrer dans le coma, il vit les bottes d'un spadassins arabe en face de lui, puis un sourire grimaçant... Et sombra. Il ne devait aller qu'à Jérusalem...
_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 359
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 333

MessagePosté le: 2006-10-26, 11:39    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

[HORSRP] Si tu veux. Mais il n'empêche que Coeur de Lion n'est pas sur un galère au moment où Nicée est en train de sombrer Wink Après, si tu rechignes à nouveau, dis-toi que le créateur de cette histoire, c'est moi, et que j'ai décidé que Coeur de Lion était toujours à Nicée lors de l'invasion. Après, il peut te rejoindre en bateau, mais il faut d'abord qu'il s'éavde de Nicée. Donc, maintenant que je l'ai décidé, on suit, gnéhéhéhé

Pour l'histoire des Sarrasins, je veux bien, mais c'est pas crédible. A quoi bon amener des balistes incendiaires et toute une armée si one l'utilise pas Wink Avoue que c'est ridicule, limite "parodie". Et ce n'est pas une parodie.

Je ne peux pas remettre Coeur de Lion dans ton post, car il est à Nicée. Aussi doué soit-il, il ne peut être à deux endroits différents. Trouve une voie alternée pour le faire venir. Ex : Coeur de Lion qui surgit soudain avec une toute une flotte et sauve Yayai. La bataille de Nicée étant terminée, Coeur de Lion a très bien pu s'enfuir avec toute une flotte qui n'existe pas, mais on est plus à ça près avec toi, et venir te secourir in extremis. Un peu de créativité, que Diable.[/HORSRP]
_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)


Dernière édition par Barbarius le 2006-10-26, 11:49; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tanguezo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2006
Messages: 2 564
Sagittaire
Localisation: Lyon
Emploi: Grand gouru suprême de l'univers
Devise: Il pourrait me faire l'historique de la louche à travers les âges ?
Skype: tanguezo
Seigneur de Crusader: Arabe
Point(s): 2 573

MessagePosté le: 2006-10-26, 11:47    Sujet du message: Les Reliques Sacrées Répondre en citant

hrp : si j'ai bien compris, c'est rcl qui fuit ?
Kann : partons avec ce faible de barbarius
ses soldats s'éxécutèrent pendant que kann surveillait les actes de richard coeur de lion
trois gardes attachèrent barbarius
Kann : ce pauvre fou de richard coeur de lion, les hommes du calife le tueront avant qu'il ne puisse franchir une rue
tout à coup une forte voix apparut
et cette phrasé prononcé fut répété par un millier d'autre voix
les combats stoppèrent

Richard coeur de lion : la prière, ahahah, nous sommes saufs, tout les arabes sont en train de prier, profitons-en !
Kann : ne vous occupez pas de se lâche, barbarius est bien plus précieux, ramenons le en europe, la mission de ce minable s'achève ici

les gardes plaçaient barbarius ligoté sur un cheval et se dirigèrent vers le port où ils allaient embarquer pour l'europe

HRP : je te laisse continuer l'aventure de richard coeur de lion avant de commencer le voyage HRP/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:10    Sujet du message: Les Reliques Sacrées

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Stronghold French Heaven Index du Forum -> Role-Play -> Stronghold -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com