Stronghold French Heaven Index du Forum

Stronghold French Heaven
Oyez Oyez braves gens, bienvenue dans le Paradis de Stronghold

  ForumFAQRechercherMembresGroupesS’enregistrerProfilSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion 

Dernière Révélation, 3ème parti du rp
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stronghold French Heaven Index du Forum -> Role-Play -> Stronghold -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Barbarius



Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 380

MessagePosté le: 2008-06-30, 09:42    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

Revue du message précédent :

[HORSRP]Comme ma ligne semble a priori se stabiliser, je peux prendre le temps de continuer.[/HORSRP]

Sud de la France

Bartimeus ne se serait jamais attendu à tomber en un tel moment sur les Inquisiteurs. Comment avait-il fait ?

INQUISITEUR SUPRÊME - Vous m'aviez échappé à Messine, puis à Paris, Paul, me glissant à chaque fois entre les doigts. Cette fois-ci, c'est la bonne.
BARTIMEUS - Mais comment avez-vous fait ?
INQUISITEUR SUPRÊME - Me prendriez-vous pour un sot ? J'ai soigneusement analysé la région, car je savais que vous y étiez. J'ai fait le calcul depuis Paris, à l'aide de cartes, et de compas. Vous ne pouviez, à votre allure, vous trouver que dans cette région. Ou, du moins, Dionysos et Paul. Vous, Bartimeus, nous avons fini par comprendre que vous nous suiviez. Vous êtes très discrets, mais vous avez commis quelques erreurs. En réalité, je ne me déplace jamais sans protection. Des Inquisiteurs me suivaient de près, c'est vrai, mais aussi de loin. Quand j'ai quitté Paris, deux autres Inquisiteurs sont partis trois heures après mon départ, ayant pour instruction de me suivre de loin, afin de trouver n'importe quel poursuivant. Ils ont ainsi trouvé les restes d'un feu de camp dans une forêt, où vous aviez probablement séjourné. Moi-même, je cherchais aussi des traces de feux de camps, car je me doutais que Dionysos ne prendrait pas le risque d'aller dans des villes, ou seulement dans de petits villages agricoles éloignés.
DIONYSOS - Vous avez deviné juste.
INQUISITEUR SUPRÊME - Nous avons finalement appris l'existence d'une compagnie de pillards peu recommandables sévissant dans la région. Nous avons réussi à rentrer en contact avec eux, offrant à l'un de leurs dirigeants, un certain Nadel, la possibilité de toucher beaucoup d'or s'il vous attrapait. Ce Nadel ne comprenait visiblement pas qu'un Inquisiteur ne s'abaisserait jamais à marchander avec des pillards. Je comptais le tuer, mais ça ne sera même pas nécessaire, puisque vous êtes venus à moi.
BARTIMEUS - Vous ne m'aurez pas deux fois !
INQUISITEUR SUPRÊME - Celle-ci est en effet la dernière. Si nous faisons exception de la discrète lame de ce cher Dionysos, vous êtes le seul armé, contre une dizaine d'hommes armés.

Bartimeus pesta, et sortit sa lame. Assis sur une chaise, l'Inquisiteur Suprême se leva, brandissant sa lame. Les Inquisiteurs se levèrent également, sortant leurs lames.

INQUISITEUR SUPRÊME - Cette traque stupide est désormais terminée !
DIONYSOS - Je ne crois pas... Nous ne sommes pas encore arrivés à Carcassonne.
INQUISITEUR SUPRÊME - Fou, vous n'irez jamais à Carcassonne !

L'Inquisiteur Suprême chargea en hurlant Bartimeus, qui para tant bien que mal son coup. Dionysos n'avait pas d'arme, et deux Inquisiteurs se dirigèrent vers lui, venant de dehors. Ils étaient encerclés. Dionysos chercha des yeux une arme, un projectile quelconque, et bondit de côté, évitant une lame qui s'abattait sur lui. Entre-temps, Bartimeus enclenchait une passe mortelle avec son adversaire, parvenant à le frapper du poing au visage. L'Inquisiteur Suprême en tomba à la renverse. Bartimeus tenta alors de le planter, mais l'ennemi esquiva, sortant une petite dague de sa botte dont il se servit pour entailler son adversaire au genou. Dionysos, de son côté, évitait tant bien que mal les lames de ses deux ennemis, quand un troisième vint à toute allure vers lui. Les mains de Dionysos heurtèrent alors une bouteille traînant sur une des tables désertes. Il la balança sur le troisième adversaire, le frappant au visage. La bouteille se fracassa contre lui, le faisant chuter. Dionysos en profita pour attraper son épée, s'en servant immédiatement pour parer les assauts de ses adversaires, et contre-attaquer. Il parvint à en faucher un, attaquant rapidement, et vite. L'autre résista tant bien que mal, mais finit par se prendre la lame dans le ventre, cette dernière le transperçant d'un bout à l'autre. Le second Inquisiteur s'effondra.

Bartimeus continuait à combattre, mais deux autres Inquisiteurs se dirigeaient vers lui. L'Inquisiteur Suprême parait les assauts de Bartimeus avec plus d'aisance maintenant. Dionysos hésitait entre abandonner là son sauveur, ou en finir avec les Inquisiteurs. Prudent, il dut quand même affronter un autre Inquisiteur. Dionysos tenta de le tuer rapidement, mais l'adversaire s'avéra plus résistant que prévu, contrant ses assauts, et parvenant même à le renvoyer d'un coup de pied. Dionysos boula contre une chaise, et esquiva en se baissant une attaque de son ennemi. Sa dague sortit alors de son avant-bras, et fila vers la gorge de l'ennemi. In extremis, ce dernier parvint à la pousser des doigts. Dionysos perdit l'équilibre, tombant sur son adversaire qui se contenta de le prendre des deux mains, et de le balancer sur une table qui se brisa sous son poids. Dionysos roula de côté, et se releva, sonné, mais toujours d'attaque.

INQUISITEUR SUPRÊME -Je vous autorise à vous rendre !
BARTIMEUS - Vous m'ôtez les mots de la bouche !

L'Inquisiteur Suprême frappa avec force, et tenta en même temps de planter sa dague, mais Bartimeus fut le plus rapide, décochant un puissant uppercut à son adversaire, le projettant en arrière. L'Inquisiteur Suprême tomba lourdement au sol, après un vol plané de plusieurs mètres. Bartimeus avait jadis été un bûcheron ; manier tous les jours une hache énorme, et porter d'énormes rondins vous donnaient des bras de taureau. Les deux autres Inquisiteurs l'attaquèrent en hurlant.

Pendant ce temps, Dionysos parait à nouveau les assauts frénétiques de son adversaire. Il était bon, parvenant à anticiper les parades de Dionysos, et à agir en conséquence. Dionysos chercha à nouveau une faille, mais l'adversaire para. Il fit alors une charge rapide, frappant violemment avec sa lame, déstabilisant Dionysos, qui se reçut un autre coup de poing, l'envoyant cette fois-ci contre le mur. Sa lèvre inférieure saignait, et il sentait la Mort proche. De justesse, il évita la lame de son ennemi, et tenta à nouveau d'utiliser sa dague. L'ennemi bloqua alors son bras de justesse, et Dionysos aperçut, en face de son ventre, la lame.

INQUISITEUR - Il es temps pour vous de faire votre dernière prière !
DIONYSOS - Je n'en serais pas si sûr à votre place.

L'Inquisiteur avança sa lame. Dionysos effectua alors une pirouette, se servant du bras qui le retenait comme appui. Il se retrouva ainsi derrière son adversaire, et lui brisa le bras le retenant. L'Inquisiteur hurla, tombant à terre, son bras se retrouvant coincé dans son dos. Dionysos tenta alors de planter sa dague dans le cou de son adversaire, qui parvint à réagir en envoyant férocement sa tête en arrière, heurtant le bassin de Dionysos. Ce dernier en eut le souffle coupé, lâchant son adversaire. L'homme se releva immédiatement, et le frappa à la joue, puis lui envoya un nouveau coup dans le ventre, avant de l'attraper par les épaules, de le soulever, et de l'envoyer à nouveau voler vers une autre table. Dionysos brisa deux chaises, et se retrouva sous une table, fauchant au passage les pieds de la table qui se brisa sur lui. Il avait brisé le bras de son adversaire, mais il parvenait encore à s'en servir. Ca devait lui faire atrocement mal. L'Inquisiteur l'empoigna alors, le lançant à nouveau à terre.

INQUISITEUR - Pour qui me prenez-vous ? Je me suis entraîné à combattre la douleur ! Mon dos est parcouru des traces des flagellations que je me suis infligé. Vous ne pouvez me vaincre.

Entre-temps, Bartimeus s'était retrouvé dans la rue. L'Inquisiteur Suprême n'avait pas menti. Ils étaient sacrément bons. Bartimeus aperçut alors au loin des soldats, qui marchaient rapidement vers eux. C'était la Garde du village. Elle venait soutenir les Inquisiteurs. Il faudrait maintenant se dépêcher.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 2008-06-30, 09:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
~Tatchy~
Empereur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2007
Messages: 3 320
Balance
Localisation: Marseille
Devise: Il est dangereux d'avoir raison, lorsque le gouvernement a tord !
Point(s): 559

MessagePosté le: 2008-06-30, 13:40    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

Orléans



Robert été un peu bouleversé. Tout avait basculé d'un coup. Ce fourbe de Labreck avait brisé sa vie, avait complètement tout balayé. Il était sans amies, perdu dans cette grande ville, où il n'avait aucun repères. Heureusement, il possédait encore beaucoup d'argent sur lui.

Stan et Guillaume, les deux autre chevaliers de Tatchy, étaient mort.

Il ne savait que faire. Il débordait d'énergie, il n'allait pas trouver un travail en attendant que le temps passe. Il décida dorénavant de perturber les plans de la guilde Lombarde. Il été sur de lui.

Entre-temps il essaierait de rencontrer Jacques, ou Tatchy, pour être plus fort face à l'ennemie.


Le lendemain, Robert parti sur son cheval, vers l'Italie.




Abbaye de Fontenay - Bourgogne



Jacques entra dans l'enceinte de l'abbaye.

C'était la foire de printemps. Il y avait beaucoup de monde. Il s'installa avec un groupe de voyageur, avec lesquels il sympathisa. Les voyageurs était un groupe de personnes riches, vivant le monde de l'époque d'une façon très aisé. Il voyageait de foire en foire, dans le monde. Il avait vraiment beaucoup de chances d'être tombé sur ces gens, qui avaient aimé son histoire, et qui l'avaient pris sous leurs ailes.
_________________
League Of Legend : EnliŁ
Revenir en haut
Sir Labreck
Duc

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 1 790
Capricorne Gardien de la Langue
Localisation: Sur le forum ou ailleur!
Emploi: D'après vous....
Devise: Qui vitea, vidi!
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Mal
Point(s): 1 434

MessagePosté le: 2008-06-30, 22:37    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

Sud de la France


L'espion avait suivit Bartimeus dans le petit village le voyant disparaitre dans une auberge, puis le son d'une bataille à l'épée ce fit entendre, l'espion n'était pas un habile escrimeur et préféra rallier quelques personnes.

Espion: Ad augusta per angusta Lombarde (*devise de la coalitions de Lombarde*)

Quelques hommes se précipitèrent vers lui et lui expliquèrent qu'il leur fallait aller chercher leur arme. L'espion resta à côté de l'auberge guettant la sorti ou l'entrée des gens. Il vit deux inquisiteur rentré dans l'auberge. Puis quelques minute lorsque Bartimeus ressorti, l'espion avait 5 homme d'arme à c'est côté, dont deux tenant une arbalète et les autres des rapières, courtes et discrète.

Lorsqu'ils sortirent de l'ombre, ils aperçurent la petite garde du village, attirer par le raffut. L'espion alla à leur devant arme au poing.

Espion: Garde, ces hommes (pointant les inquisiteur) sont des hérétique se déguisant en inquisiteur pour venir piller les lieux saint, j'ai perdu des hommes dans les bois en tentant de les arrêter venez m'aider.

Il prit bien garde que le capitaine des miliciens voie sa bourse d'or. Attirer par l'or il chargea avec ses hommes. L'espion fier de son coup alla rapidement dans l'auberge suivit de ses hommes d'armes, ils virent Dionysos en très mauvaise posture.

Espion: Chargez!

Deux carreau fusèrent dont l'un fit mouche sur l'inquisiteur qui tomba raide mort. Paul était dans un coin essayant de se faire oublier. L'espion alla vers lui tandis que ses épéistes attaquèrent les inquisiteurs encore en vie.

Espion: Paul, aller aider Dionysos à se relever, deux cheveau vous attendent dehors, fuyez.

Dionysos: Qui êtes vous?

Espion: Un agent de la guilde, ne posez pas de question, les miliciens tienne occupez les autres inquisiteurs, nous on se chargent d'eux (le bruit d'un ver casé retentit et celui du cri d'un homme tomba du deuxième).

Dionysos: Très bien, auront nous votre soutient jusqu'à Carcassonne?

Espion: Probablement, mais pas de ceux-là. Allez!

La bataille continuant tandis que Dionysos et Paul fuyait à l'anglaise. L'espion rassembla ces hommes qui disparurent quelques minutes plus tard a`travers le village. L'espion prenant un cheval laisser à côté de la taverne et parti suivre Dionysos.


Fort St-Jacque Sablé


Le capitaine Jaquiro tenait ce fort, rien ne se passait. L'un des fort limitrophe sudiste, il fallait s'attendre rapidement à un siège des troupes royalistes du nord. Ce fut la deuxième semaine à al tête de ce fort que quelques chose se passa. Des éclaireurs avaient repérer des mouvements de troupes, plusieurs centaines de soldats avec de l'équipement de siège d'après eux.

Le capitaine avait donné l'ordre de rapprovisionner le fort en vue du futur siège qui ne ce fit pas attendre. Il en était déjà à son deuxième jour. Étrange coïncidence le début du siège de Rome avait été à la même date que ce siège. Il attendait que le cri de ces hommes luttant contre les incendie et essayant de ne pas ce faire écraser par les boulets des deux trébuchets faisant feux depuis ce matin.

Les balistes ennemi visait son équipement défensif, l'obligeant à positionner ces mantelet autour des balistes fixes sur le hauts des deux tours encadrant le corps de garde. Elles s'acharnaient à tirer les trébuchets, mais en vains, les nombreux mantelets ennemi et les arbres du bois environnant leur offraient une couverture impressionnante. Le fort en hauteur ne teindrait pas éternellement. À peine 300 troupes contre un bon millier à vu d'œil. D'ici une semaine le fort serait en ruine.

Le terrain ne manquait pas de projectile pour fournir les trébuchets. Le fort avait 20 arbacans, leur seul avantage, 20 mort sûre chez l'ennemi. Ainsi qu'un prototype, une étrange arme qu'aucun de ses hommes ne savait faire marcher. Apparemment elle permettrait de tirer de nombreux carreau en peu de temps sur des groupes de soldats ennemi, mais l'ingénieur pouvant la manier n'était jamais venu. Seul son fort possédait ce prototype et si la situation dégénérait, Jaquiro la brulerait.

Dehors, pendant que le chef du fort écrivait quelques notes dans son journal de bord un bruit terrible ce fit entendre, une tours était entrain de s'écrouler, faisant un boucan d'enfer. De plus elle s'écroulait sur le corps de garde. Les ennemis firent entendre haut et forts leur clameur. La cavalerie chargea tout de suite tandis que le corps de garde fit entendre de sinistre bruit avant de cèdre à son tour, tua les arbalétrier sur son sommet. Les hallebardier du fort se mirent en position et reçurent les cavaliers ennemis avec leur piques, avant qu'ils battent en retraire. Le fort tiendrait encore quelques jours, mais la pression faisait déjà s'effondrer certains de ses hommes.


[hrp]Pour le siège de Rome je le continuerait un autre jour Wink, ne pas y toucher merci.[/hrp]
_________________
Cordialement, Sir Labreck, Ancien Seigneur Templier, Théoricien chevronné et expérimenté de Crusader, fan de Starcraft 2

Nouvelle citation 09/01/10

C'est le jour où j'ai compris à quoi servait un grenier que j'ai vraiment commencé à m'améliorer. L'or est un multiplicateur de production et non une ressource qui doit être entassé dans un grenier. N'importe quel joueur devrait connaître et comprendre les fondement d'un jeu avant de lancer même dans la plus petit stratégie. Inonde moi de tes connaissances pour que je t’ensevelissent des miennes. Cancerius, le joueur français qui a repoussé les limites de Crusader s'adressant à Goku.

Tous doivent se réveiller du rêve, nous n'avons pas peur de la mort. Philosophie Aiel, où la vie est un rêve, peuple du monde: The Wheel of Time

Firefly est pour sûr doué dans quelque chose, nous fournir des jeux au gameplay profond et complexe, avec une série de bug tous délirant et amusant. Moi même

On est tous des mongols, François Pérusse

Les croisades, un épic récit de bravoure, de courage, de triomphe et de défaite, de chevaliers, mais surtout d'idiotie...

Vous croyez en l'homme, je crois seulement en la capacité d'aimer de l'homme, cette même capacité qui crée la jalousie, la haine et la destruction, c'est donc dire que je crois en la capacité qu'a l'homme de détruire, ou tout au moins, de se détruire. Moi même

Barbarius défend le Néant, Le Néant est le Néant, soit le vide, inexistante, il défend rien, sa cause est donc inexistante et perdu d'avance, plus loin, il est lui même rien, et l'Impôt ne peut-être payé car il n'y a personne pour le percevoir. Ai-je besoin d'élaborer? Moi même

Une merveille avec Barbarius, c'est qu'il est capable de défendre l'indéfendable et d'y croire, si je viens en France, c'est mon avocat à coup sûr! Moi même

La mort est plus légère qu'une plume et le devoir plus lourd qu'une montagne, Robert Jordan, The Wheel of Times

L'Univers est régis par une série de lois fondamentale, si un phénomène nous échappe, nous remettons en cause notre propre connaissance des lois de l'univers, et non en présumant l'existence d'être divin qui interférerait dans notre vie. Christopher Paonlini, Inheritance, Tome 2

L'amour c'est un rêve, utopique, mais il nous fait survivre. Moi même

Si on vous frappe sur la joue droite, présentez la joue gauche, et si on vous frappe sur la joue gauche, présentez votre cousin dans les Hells Angels, François Pérusse

Rien ne se crée, rien ne se perd, tout ce transforme, alors comment l'Univers existe? Moi même

Écrire est une façon de parler sans être interrompu. Inconnus

La démocratie est la pire forme de gouvernement, à l'exception de toutes les autres, Churchill

Arrêter d'accuser le capitalisme, de toute l'histoire ce fut le seul système économique viable, le responsable est le libéralisme et les gouvernements. Moi même

Le seul regret que l'on peut avoir, n'avoir qu'une vie à donner à sa patrie. Moi même

Mourir pour soi hier, c'est un vice, mourir pour sa patrie aujourd'hui c'est un exemple, mourir demain pour dieu, c'est utopique, Moi même

L'électricité sera si bon marché que seul les riches s'éclaireront encore a la bougie. Inconnus

Si la musique nourrit l'amour, alors jouez, Shakespeare.

Vous feriez avancé contre vent et marée un bateau en allumant un brasier sous le pont! Je n'ai pas de temps à perdre avec de telle ineptie. Napoléon de Bonaparte 1er parlant du moteur à vapeur.

À chaque action correspond une réaction égal. Sir Issack Newton

L'être humain crois en dieux car la nature en empreigne la notion partout. Inconnus

L'État c'est MOI, Louis XVI

Vive Montréal(Québec*) ! Vive le Québec ! Vive le Québec… libre ! Vive le Canada français et vive la France !, Charles DeGaulle, En l'honneur de 400 ans d'Amérique français Wink
*Pour ma part Very Happy



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 380
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 354

MessagePosté le: 2008-06-30, 23:55    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

Sud de la France

PAUL - Qui était ce type ?
DIONYSOS - Je ne sais pas, mais nous n'avons guère le temps de nous attarder. Retrouvons des chevaux, et partons. Nous n'avons que trop traîner ici.

Paul et Dionysos avaient évité la grand-rue, avançant dans des petites ruelles sinueuses, évitant l'auberge où une bataille générale se déroulait. Soudain, Dionysos entendit un halètement derrière lui. Il se retourna, et para une lame furieuse qui lui fit mal au bras.

DIONYSOS - Encore vous !
INQUISITEUR - J'ai juré dans ma paroisse, sur ma chair et mon sang, de vous arrêter, hérétique.
DIONYSOS - On peut dire que vous êtes têtu, vous...
INQUISITEUR - Je vous tuerai, lâche !

L'Inquisiteur se rua sur Dionysos, qui para sa lame puissante, en ayant mal au bras. L'Inquisiteur attaqua à nouveau, et frappant de la tête Dionysos. Ils étaient sur une pente, mais l'Inquisiteur était en haut, disposant d'un avantage de hauteur. Du pied, il put donc renverser Dionysos, qui s'effondra dans un chariot de paille. L'Inquisiteur bondit sur lui. Paul courut alors vers l'adversaire qui le gifla sèchement, l'envoyant bouler contre un mur. L'Inquisiteur attaqua Dionysos avec sa lame, l'amenant de haut en bas, mais Dionysos frappa du pied l'estomac de son adversaire, l'envoyant bouler en arrière. Dionysos frappa alors sèchement, mais l'adversaire para, le frappant à nouveau. Dionysos tomba à sol, le nez ruisselant de sang.

INQUISITEUR - Vous êtes faibles. Mourrez, lâche ! Puisse Dieu avoir pitié de votre... Uuuurgh !!!

L'Inquisiteur, les yeux exorbités, se roidit, et laissa tomber sa lame, qui tomba au sol. Dionysos se releva, et aperçut une fourche en bois plantée dans le dos de l'homme. Paul avait réussi à la prendre près du chariot, et à la planter dans le dos de l'ennemi. Celui-ci tomba à genoux, le sang dégoulinant de sa bouche. Dionysos se releva, et prit sa lame, puis faucha la tête de l'Inquisiteur.

DIONYSOS - Nous n'avons perdu que trop de temps, dépêchons-nous.

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
~Tatchy~
Empereur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2007
Messages: 3 320
Balance
Localisation: Marseille
Devise: Il est dangereux d'avoir raison, lorsque le gouvernement a tord !
Point(s): 559

MessagePosté le: 2008-07-01, 14:38    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

[HRP] Je ferai revenir mon personnage après être rentré de vacances (vers le 30). [/HRP]

Sud de la France



Robert avait eu vent des sièges d'Italie et celui se trouvant à quelques lieux de lui. L'activité de la guilde devait être très intense en ce moment, et il aurait mis ses deux main à couper qu'elle été liée à ces sièges.

Il serait bon de retrouver la trace de Bartimeus, l'ancien espion de Tatchy ; mais plusieurs choses lui passait par la tête. Robert sortit de son gite où il avait passé la nuit, et enfourcha sa monture. Il partit calmement...

Il pourrait à tout moment tomber sur des bandits, avec tout l'or qu'il possédait, il serait ruiné. Il faudra impérativement prévoir un parcours sur. Il utiliserai la route des pèlerins. Là, il était sur de ne pas tomber sur quelconque voleurs...



[HRP] Je vous laisse un ptit perso tout près à agir si vous voulez enrichir le RP Wink .
Faites-en ce que vous voulez. Je pourrai aussi le faire agir de tant en tant. De toute façon j'attend juste que le RP bouge.
[/HRP]
_________________
League Of Legend : EnliŁ
Revenir en haut
Sir Labreck
Duc

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 1 790
Capricorne Gardien de la Langue
Localisation: Sur le forum ou ailleur!
Emploi: D'après vous....
Devise: Qui vitea, vidi!
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Mal
Point(s): 1 434

MessagePosté le: 2008-07-01, 18:03    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

[hrp]Le problème, il bougera pas beaucoup tant que Paul ne sera pas à Carcassonne. J'en profite pour faire bouger la guerre tranquillement, je ne peux aps la faire tout seul. Donc faut toujours que j'entends que Barbarius réagissent.[/hrp]
_________________
Cordialement, Sir Labreck, Ancien Seigneur Templier, Théoricien chevronné et expérimenté de Crusader, fan de Starcraft 2

Nouvelle citation 09/01/10

C'est le jour où j'ai compris à quoi servait un grenier que j'ai vraiment commencé à m'améliorer. L'or est un multiplicateur de production et non une ressource qui doit être entassé dans un grenier. N'importe quel joueur devrait connaître et comprendre les fondement d'un jeu avant de lancer même dans la plus petit stratégie. Inonde moi de tes connaissances pour que je t’ensevelissent des miennes. Cancerius, le joueur français qui a repoussé les limites de Crusader s'adressant à Goku.

Tous doivent se réveiller du rêve, nous n'avons pas peur de la mort. Philosophie Aiel, où la vie est un rêve, peuple du monde: The Wheel of Time

Firefly est pour sûr doué dans quelque chose, nous fournir des jeux au gameplay profond et complexe, avec une série de bug tous délirant et amusant. Moi même

On est tous des mongols, François Pérusse

Les croisades, un épic récit de bravoure, de courage, de triomphe et de défaite, de chevaliers, mais surtout d'idiotie...

Vous croyez en l'homme, je crois seulement en la capacité d'aimer de l'homme, cette même capacité qui crée la jalousie, la haine et la destruction, c'est donc dire que je crois en la capacité qu'a l'homme de détruire, ou tout au moins, de se détruire. Moi même

Barbarius défend le Néant, Le Néant est le Néant, soit le vide, inexistante, il défend rien, sa cause est donc inexistante et perdu d'avance, plus loin, il est lui même rien, et l'Impôt ne peut-être payé car il n'y a personne pour le percevoir. Ai-je besoin d'élaborer? Moi même

Une merveille avec Barbarius, c'est qu'il est capable de défendre l'indéfendable et d'y croire, si je viens en France, c'est mon avocat à coup sûr! Moi même

La mort est plus légère qu'une plume et le devoir plus lourd qu'une montagne, Robert Jordan, The Wheel of Times

L'Univers est régis par une série de lois fondamentale, si un phénomène nous échappe, nous remettons en cause notre propre connaissance des lois de l'univers, et non en présumant l'existence d'être divin qui interférerait dans notre vie. Christopher Paonlini, Inheritance, Tome 2

L'amour c'est un rêve, utopique, mais il nous fait survivre. Moi même

Si on vous frappe sur la joue droite, présentez la joue gauche, et si on vous frappe sur la joue gauche, présentez votre cousin dans les Hells Angels, François Pérusse

Rien ne se crée, rien ne se perd, tout ce transforme, alors comment l'Univers existe? Moi même

Écrire est une façon de parler sans être interrompu. Inconnus

La démocratie est la pire forme de gouvernement, à l'exception de toutes les autres, Churchill

Arrêter d'accuser le capitalisme, de toute l'histoire ce fut le seul système économique viable, le responsable est le libéralisme et les gouvernements. Moi même

Le seul regret que l'on peut avoir, n'avoir qu'une vie à donner à sa patrie. Moi même

Mourir pour soi hier, c'est un vice, mourir pour sa patrie aujourd'hui c'est un exemple, mourir demain pour dieu, c'est utopique, Moi même

L'électricité sera si bon marché que seul les riches s'éclaireront encore a la bougie. Inconnus

Si la musique nourrit l'amour, alors jouez, Shakespeare.

Vous feriez avancé contre vent et marée un bateau en allumant un brasier sous le pont! Je n'ai pas de temps à perdre avec de telle ineptie. Napoléon de Bonaparte 1er parlant du moteur à vapeur.

À chaque action correspond une réaction égal. Sir Issack Newton

L'être humain crois en dieux car la nature en empreigne la notion partout. Inconnus

L'État c'est MOI, Louis XVI

Vive Montréal(Québec*) ! Vive le Québec ! Vive le Québec… libre ! Vive le Canada français et vive la France !, Charles DeGaulle, En l'honneur de 400 ans d'Amérique français Wink
*Pour ma part Very Happy



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 380
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 354

MessagePosté le: 2008-07-02, 02:12    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

(HORSRP]Tu as demandé à ce qu'ont e laisse agir seul pour la guerre : "ne pas y toucher merci"[/HORSRP]

Sud de la France

L'Inquisiteur Suprême était furiuex. Il avait fallu de nombreuses heures pour que ses idiots de soldats comprennent enfin ce qui se passait réellement. Non, ils n'étaient pas des menteurs, mais bien de vrais Inquisiteurs. Ils étaient tellement stupides, et donc extrêmement méfiants. Le capitaine se confondait maintenant en excuses lamentables, mais l'Inquisiteur Suprême était trop occupé à retrouver ses fuyards qu'à le châtier sévèrement. Il n'espérait pas retrouver un jour la possibilité de capturer à nouveau Paul et Dionysos.

De son côté, Bartimeus avait profité du tumulte pour s'échapper, mais avait perdu toute trace de ses cibles, qui allaient maintenant droit vers Carcassonne. Bartimeus avait échoué, et était furieux. Sur son cheval, l'homme avançait dans une forêt, se dirigeant vers Carcassonne. Il pensait avoir encore une petite chance de les dépasser, et de les retrouver à Carcassonne. Bartimeus arrêta soudain son cheval, devant des troncs d'arbres renversés sur le sol. Il sauta à terre, comprenant trop tard qu'il s'agissait d'un piège.

Die Nadel surgit soudain, accompagné de plusieurs hommes d'armes. Bartimeus brandit sa lame, qui semblait bien dérisoire.

DIE NADEL - Je ne viens pas me battre.
BARTIMEUS - C'est pourtant ce qu'il me semblait...
DIE NADEL - Je ne sais pas trop ce que vous voulez, mais je sais que vous êtes un homme talentueux.
BARTIMEUS - Vous n'êtes pas trop mauvais non plus...
DIE NADEL - J'ai cessé d'obéir pour Truffe, aussi devrions-nous enterrer nos différends. Comme moi, vous recherchez Paul et Dionysos, même si moi, je les veux pour l'argent.
BARTIMEUS - Les alliances de fortune fonctionnent rarement.
DIE NADEL - Croyez-vous avoir une chance de les rattraper seul ?

Bartimeus ne répondit pas tout de suite à cette question. Pensait-il avoir une chance ? Il décida de ranger son épée. Dans le fond, une négociation n'était peut-être pas si stupide que cela. Il trouverait bien tôt ou tard un moyen de se débarrasser de Die Nadel. Celui-ci pensait exactement la même chose.

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sir Labreck
Duc

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 1 790
Capricorne Gardien de la Langue
Localisation: Sur le forum ou ailleur!
Emploi: D'après vous....
Devise: Qui vitea, vidi!
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Mal
Point(s): 1 434

MessagePosté le: 2008-07-02, 02:15    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

[hrp]Seulement pour Rome^^ Rien ne t'empêche de commencez à lancez plusieurs invasion sur le Sud de la France. Wink[/hrp]
_________________
Cordialement, Sir Labreck, Ancien Seigneur Templier, Théoricien chevronné et expérimenté de Crusader, fan de Starcraft 2

Nouvelle citation 09/01/10

C'est le jour où j'ai compris à quoi servait un grenier que j'ai vraiment commencé à m'améliorer. L'or est un multiplicateur de production et non une ressource qui doit être entassé dans un grenier. N'importe quel joueur devrait connaître et comprendre les fondement d'un jeu avant de lancer même dans la plus petit stratégie. Inonde moi de tes connaissances pour que je t’ensevelissent des miennes. Cancerius, le joueur français qui a repoussé les limites de Crusader s'adressant à Goku.

Tous doivent se réveiller du rêve, nous n'avons pas peur de la mort. Philosophie Aiel, où la vie est un rêve, peuple du monde: The Wheel of Time

Firefly est pour sûr doué dans quelque chose, nous fournir des jeux au gameplay profond et complexe, avec une série de bug tous délirant et amusant. Moi même

On est tous des mongols, François Pérusse

Les croisades, un épic récit de bravoure, de courage, de triomphe et de défaite, de chevaliers, mais surtout d'idiotie...

Vous croyez en l'homme, je crois seulement en la capacité d'aimer de l'homme, cette même capacité qui crée la jalousie, la haine et la destruction, c'est donc dire que je crois en la capacité qu'a l'homme de détruire, ou tout au moins, de se détruire. Moi même

Barbarius défend le Néant, Le Néant est le Néant, soit le vide, inexistante, il défend rien, sa cause est donc inexistante et perdu d'avance, plus loin, il est lui même rien, et l'Impôt ne peut-être payé car il n'y a personne pour le percevoir. Ai-je besoin d'élaborer? Moi même

Une merveille avec Barbarius, c'est qu'il est capable de défendre l'indéfendable et d'y croire, si je viens en France, c'est mon avocat à coup sûr! Moi même

La mort est plus légère qu'une plume et le devoir plus lourd qu'une montagne, Robert Jordan, The Wheel of Times

L'Univers est régis par une série de lois fondamentale, si un phénomène nous échappe, nous remettons en cause notre propre connaissance des lois de l'univers, et non en présumant l'existence d'être divin qui interférerait dans notre vie. Christopher Paonlini, Inheritance, Tome 2

L'amour c'est un rêve, utopique, mais il nous fait survivre. Moi même

Si on vous frappe sur la joue droite, présentez la joue gauche, et si on vous frappe sur la joue gauche, présentez votre cousin dans les Hells Angels, François Pérusse

Rien ne se crée, rien ne se perd, tout ce transforme, alors comment l'Univers existe? Moi même

Écrire est une façon de parler sans être interrompu. Inconnus

La démocratie est la pire forme de gouvernement, à l'exception de toutes les autres, Churchill

Arrêter d'accuser le capitalisme, de toute l'histoire ce fut le seul système économique viable, le responsable est le libéralisme et les gouvernements. Moi même

Le seul regret que l'on peut avoir, n'avoir qu'une vie à donner à sa patrie. Moi même

Mourir pour soi hier, c'est un vice, mourir pour sa patrie aujourd'hui c'est un exemple, mourir demain pour dieu, c'est utopique, Moi même

L'électricité sera si bon marché que seul les riches s'éclaireront encore a la bougie. Inconnus

Si la musique nourrit l'amour, alors jouez, Shakespeare.

Vous feriez avancé contre vent et marée un bateau en allumant un brasier sous le pont! Je n'ai pas de temps à perdre avec de telle ineptie. Napoléon de Bonaparte 1er parlant du moteur à vapeur.

À chaque action correspond une réaction égal. Sir Issack Newton

L'être humain crois en dieux car la nature en empreigne la notion partout. Inconnus

L'État c'est MOI, Louis XVI

Vive Montréal(Québec*) ! Vive le Québec ! Vive le Québec… libre ! Vive le Canada français et vive la France !, Charles DeGaulle, En l'honneur de 400 ans d'Amérique français Wink
*Pour ma part Very Happy



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Stephan I
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 533
Gémeaux
Emploi: Vachelier
Devise: Winter is coming!
Seigneur de Crusader: Croisé
ID GameRanger: 957292
Point(s): 526

MessagePosté le: 2009-01-20, 18:36    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

[hrp] bon voila me suis lancé ^^ si quelque chose ne vas pas (surtout si c'est incohérent avec l'histoire pour un personnage mp moi ce qui va pas [/hrp]

Nord de la france, Lague

Stéphan était le jeune seigneur d'un fief appelé Lague assez petit mais bien défendu par son accès difficile à part aux corps de gardes situés a l'est et a l'ouest. Lague était plutôt une petite ville qu'un fief traditionnel avec un grand château au milieu des terres mais il était ici plutôt protégé par des murs en pierre près du donjon. Ses terres étaient riches en pierres, ce qui lui permettait de bien défendre son fief des attaques des autres seigneurs.

Le problème était pour trouver de la nourriture et du bois.

Il devait pour cela vendre de la pierre en échange de bois et de nourriture.

Il trouvait facilement du bois auprès du fief voisin qui avait une grande forêt que laissait exploiter le seigneur local en échange de l'exploitation d'une carrière des terres du seigneur Stéphan.

Pour la nourriture, il devait s'approvisionner auprès des marchands venu de fiefs plus lointains.

Mais, régulièrement, les caravanes de marchands se faisaient attaquer par les troupes du comte de Langfourchu, le frère du tristement célèbre "serpent" ou "comte de Beauregard".
Les relation entre Stephan et le comte de Langfourchu était très tendue ce qui ruinaient toutes chance d'échange des pierres de Stephan contre la nourriture qui ne manquait pas chez le comte.


Un jour, le conseiller de Stéphan alla trouver celui-ci:

Conseiller Jean : Le seigneur Laguarde, le père de votre promise, demande a vous voir.

Stéphan : Merci, je sais encore qui est le père de ma bien aimé Lucille, quand désire-t-il que l'on se rencontre ?

Conseiller Jean : Tout de suite, et il ne précisa pas pourquoi.


Stéphan suivit Jean jusque la salle principale.


Stéphan : Bonjour, quelles nouvelles vous envoie ici sans prévenir?

Seigneur Laguarde : Une terrible nouvelle...

Stéphan : Quelle est-elle?

Seigneur Laguarde : Le comte de Langfourchu vient d'envahir mes terres...Et je viens demander asile.

Stéphan : Vous et Lucille serrez toujours les bienvenus et nous reconquérons vos terres et envahiront les siennes.

Seigneur Laguarde : Justement, a propos de Lucille...Elle a été tuée par les hommes de Langfourchu...


Stéphan se leva et lança la lourde table de bois contre le mur la cassant en plusieurs morceaux.
Il partit de la pièce rageant et se dirigea vers sa chambre.
Une fois dans celle-ci il se dirigea vers l'armoire,l'ouvrir pris une armure de cuir, l'enfila et prit son épée.

Jean dit d'un ton penaud et inquiet: "Qu'allez-vous faire Sire, dois-je prévenir les soldats ? "

Stéphan : Non,j'irai seul.

Jean : Mais Sire, c'est du suicide ! Sans vos hommes vous n'avez aucune chance face à l'armée de Langufourchu.

Stéphan : Je ne ferais que tuer un seul homme, et si ça peut te rassurer je partirai de nuit.


Le soir arrivé, il mit une cape noir tel un assassin, monta sur son cheval et se dirigea vers le château de ce chien de Langfourchu.
Arrivé près du château il descendit de son cheval et approcha de la muraille.
Il accrocha un grappin à un des murs et monta.
Une fois en haut, il tomba nez a nez avec 1 piquier faisant une ronde.
Il sortit son épée de son fourreau et planta sa lame directement dans le ventre du pauvre piquier qui tomba directement du mur.
Stéphan descendit du mur et se dirigea vers le donjon de celui qui avait fait assassiner sa bienaimée.
Arrivé près du donjon il vit 2 spadassin protégeant l'entrée.
Il approcha par le côté, planta son épée dans le coup du 1er spadassin et enfonça la lame du 1er spadassin dans le 2ème.
Stéphan entra sans peine dans le donjon, et, arrivé a la chambre, il entra et vit Langfourchu qui se retourna directement à cause du couinement de la porte.

Stéphan : Langfourch te voila assassin. Tu as tué ma fiancée!
Langufourchu : Moi ? C'est possible... Mais qui es-tu pour venir me déranger ?
Stéphan : Stéphan, Seigneur de Lague et je suis venu te tuer !
Langufourchu : Toi ??? Ah...MAis .., euh...GARRRRDDDDDEEEEE !


Arriva directement 5 spadassins, 2 arbalétriers et une dizaine de lanciers.
Stephan fonça, transperça le cœur d'un spadassin, prit son épée, tua les 2 arbalétriers avec chacune des épée, donna un grand coup d'épée qui tua 3 des lanciers et renversa les autres. Il transperça les armures de 2 spadassins, retira ses épées et résista au coups des 2 spadassin restants avant de leur rendre leur coup tranchant le bras a l'un et la tête à l'autre.
Il regarda autour de lui et vit le frère du Serpent s'enfuir. Il poussa d'un coup puissant les piquiers qui essayaient de s'interposer, et il courut après lui, et transperça le corps du comte Languefourchue.

Le lendemain, Stéphan revint a Lague la tenue couverte de sang et une fois arrivé au donjon :

Jean : Vous allez bien?

Stéphan : Je n'ai rien, et faites annoncer que les anciennes terres de Langufourchu sont nôtres, que cette vipère est morte et quant a vous Seigneur Laguarde, la mort de votre fille est vengée et vos terres sont a nouveaux vôtres.


Stéphan ne s'était pas arrêter pour dire ça et se dirigeait toujours vers la chambre, entra, claqua la porte et s'enferma dans sa chambre pour faire le deuil de sa bien aimée.

_________________


Dernière édition par Stephan I le 2009-01-23, 19:26; édité 1 fois
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 380
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 354

MessagePosté le: 2009-01-21, 15:59    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

[HORSRP]J'ai corrigé la plupart des fautes. Du reste, fais attention à plusieurs écueils dans lesquels il vaut mieux ne pas tomber. D'une part, le lien avec la trame principale est totalement inexistant ici, si ce n'est que l'on parle du frère du Serpent. C'est embêtant. D'autre part, n'oublie pas qu'un Seigneur est avant tout un homme, et non un Rambo en puissance qui tue à lui seul une quinzaine de soldats sans se fatiguer, et rentre les mains dans les poches en sifflotant chez lui, l'épée ensanglantée, le corps indemne. Ça marche peut-être dans Le Seigneur des Anneaux, mais essayons ici d'être un minimum crédibles quant à nos personnages D'autant plus qu'on ne parle pas d'un soldat ayant des années d'expérience, mais d'un Seigneur. Or, à cette époque, les nobles n'étaient plus les fiers chevaliers de l'ère carolingienne qui guerroyaient à cheval, mais leurs descendants. On peut donc douter de leur compétence au combat vis-à-vis de soldats, surtout quand ils sont en large infériorité numérique... Je pense que j continuerai le RP ce soir.[/HORSRP]

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 380
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 354

MessagePosté le: 2009-01-21, 19:20    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

Résumé de la quête de Paul : Dans la première partie du RP, Paul était le simple scribe de Barbarius, restant en France tandis que son Seigneur partait en Arabie. La seconde partie du RP offrira à Paul, mon personnage principal, un rôle plus important, puisqu'il deviendra l'un des acteurs principaux de la révolte française contre l'oppressant Empire de Tanguezo. Après la chute de l'Empire lors d'une terrifiante bataille à Madrid, la plupart des monarchies françaises seront considérablement affaiblies, ainsi que le poids de l'Église sur le continent. Paul deviendra tisserand à Messine, profitant notamment des croisades pour vendre son tissu en Arabie, ou recevoir des tissus orientaux, jusqu'à ce que son passé le rattrape. En effet, l'Église recherche toujours activement à trouver le secret des Moines Noirs, sans doute pour raffermir sa position contre l'hérésie cathare, contestant le poids de l'Église, qui se développe un peu partout en Europe. Paul devient la seule piste du Pape, qui envoie sur lui une forme d'organisation dangereuse, sorte de police secrète, l'Inquisition, dirigé par le mystérieux Inquisiteur Suprême, qui a pour mission de trouver, et d'interroger Paul pour retrouver la trace de Barbarius, parti avec les derniers Moines Noirs en vie à la chute de l'Empire de Tanguezo.

Paul se retrouve dès lors au centre de multiples intérêts politiques, traqués par bon nombre de personnes. D'une part, l'Inquisiteur Suprême le poursuit sans relâche, mais s'ajoute à cela Bartimeus, espion envoyé par un baron du sud de la France pour lui mettre la main dessus, ainsi que par un certain Dionysos, personnage mystérieux, talentueux, et extrêmement bien renseigné, qui souhaite amener Paul devant son Maître, à Carcassonne. Entre-temps, en France, l'hérésie cathare semble annoncer une guerre civile imminente entre les barons du nord du pays et ceux du sud. Insoumis, les régions du sud n'appartiennent pas au domaine royal français, ce qui ne plaît pas au Roi, dont la position est très affaiblie depuis la grande guerre. Après bon nombre de péripéties, Paul se retrouve avec Dionysos dans le sud du pays, ayant également à leurs trousses Die Nadel, ancien brigand qui travaillait pour le compte du Porc, le duc de Truffe. Die Nadel a dès lors abandonné le Porc, comprenant que Paul était une mine d'or. Bartimeus, de son côté, poursuivant toujours Paul, a décidé de s'allier avec Die Nadel pour accomplir sa mission, tandis que les Inquisiteurs continuent à les poursuivre.


Sud de la France, aux alentours de Béziers

Dionysos allait vite, maintenant. Ils avaient vraiment échappé de peu aux Inquisiteurs. Il avait sous-estimé l'acharnement de l'Inquisiteur Suprême, qui ne les lâchait plus depuis Paris. Bartimeus aussi continuait à les poursuivre. Rien n'avait marché comme prévu. Dionysos avait plusieurs semaines de retard. Il avait péché par orgueil, sous-estimant ses adversaires. Au moins, Paul s'était-il résolu à le suivre. Bientôt, ils seraient à Carcassonne. Cet été serait sanglant. La plupart des campagnes avaient été brûlés, et la présence militaire était impressionnante. Dionysos évitait les grands chemins.

PAUL - J'espère que nous approcherons bientôt de Carcassonne.
DIONYSOS - C'est maintenant certain ! Il nous faudra passer par Béziers, et nous hâter ! J'ai eu ouï-dire que les croisés venaient par ici. Trencavel, le vicomte de Carcassonne, a ordonné qu'on défende les lieux contre une éventuelle attaque. Je ne veux pas me retrouver entre deux feux.
PAUL - Alors, dépêchons !

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)


Dernière édition par Barbarius le 2009-02-17, 18:40; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Stephan I
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 533
Gémeaux
Emploi: Vachelier
Devise: Winter is coming!
Seigneur de Crusader: Croisé
ID GameRanger: 957292
Point(s): 526

MessagePosté le: 2009-01-23, 19:20    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

[hrp]Mon seigneur ne rentre pas les mains dans les poches en siflotant ^^ mais il tue plusieurs soldats oui,mais la plupart ne sont que des gens qui n'ont aucune experience.Il ne tue que quelques soldats mais il y arrive car il est fort,mais surtout a cause de cette rage qu'il a envers langfourchu.
Si il etait fait prisonier par des homme dont il ne connait rien et qu'il ne lui inspire pas tant de haine il n'ataquerai pas si soudainement sans reflechir.[/hrp]
_________________
Revenir en haut
Barbarius
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2006
Messages: 22 380
Cancer
Localisation: Le Havre
Emploi: Etudiant
Devise: Play and die like the rest !
Skype: barbarius76
Jeux: Stronghold 1, Stronghold 2, Stronghold 3, Stronghold Crusader 1, Stronghold Crusader 2, Stronghold Kingdoms, Stronghold Legends
Seigneur de Crusader: Croisé
Seigneur dans Legends: Glace
ID GameRanger: 379255
Point(s): 23 354

MessagePosté le: 2009-01-23, 19:58    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp Répondre en citant

[HORSRP]Soit. Enfin, évite juste le côté "super-héros", même si ça n'empêche pas d'avoir un bon guerrier. N'hésite pas à continuer.[/HORSRP]

_________________




Le Barbarius est a Stronghold, ce que la Lune est à la terre (Gribouil)

Barbarius est le soleil qui brûle ses ennemis (Sire Gob le puissant)

I knell before you Barbarius. Strategy of a genius and survival instinct of the kings of beasts. I do not know from only the images how you managed but... you are the greatest Stronghold player ever to live. (newdexterfan)

Bref je suis émerveillé devant ton talent, déjà que t'avais solutionné la piste du croisé et de warchest, et tu continues avec Stronghold 1 (Rockcity)

On ne peut avoir meilleur tuteur que Barbarius!! (Darthsuprême)

Tu es le Chuck Norris de Stronghold ! (Mickions)

La victoire est toujours assurée avec Barbarius ! (Ordi)

Je m'en souviens pas très bien mais j'avais a peu près 40 baliste les archers montés et les assassins, et lui 29 archers (un moment au début de la partie) moi presque 5000 et lui 200, mais il s'en est sorti quand même, tu m'as vraiment impressionné encore une fois (Shamila)

Tu enchaines les victoires et tu ne te prends pas pour le roi du monde. Peu de gens en sont capables. J'espère un jour réussir a être a ta hauteur. (Sir Matthew Steel)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:26    Sujet du message: Dernière Révélation, 3ème parti du rp

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stronghold French Heaven Index du Forum -> Role-Play -> Stronghold -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com